Amateur et fier de l’être !


Le Macronistan aura passé un quinquennaze à ‘expliquer’ à ‘ceux qui ne sont rien’ qu’ils ne comprennent rien !

Amateur et fier de l’être !

Par Nanouche

Les réformes ? Mais vous ne comprenez rien.

Les ‘Gilets jaunes’ ? Ils n’ont rien compris.

La réforme des retraites ? Vous n’avez rien compris.

La réforme de l’assurance chômage ? Vous n’avez rien compris.

Le coronavirus ? Vous n’avez rien compris.

Le Macronistan aura passé un quinquennaze à ‘expliquer’ à ‘ceux qui ne sont rien’ qu’ils ne comprennent rien !

Trente-trois mois de « en même temps » pour quel résultat ? La chienlit ! Et son « en même temps » aujourd’hui est criminel ! Restez confinés, mais en même temps allez travailler et vous aurez une prime dit-il, il vient de se rendre compte que les routiers (pas qu’eux seulement) ne pouvaient pas ‘télétravailler’ et que la France n’est pas une « start-up nation », même là, il crée des inégalités, il divise, il fracture, il attise les braises. Confinement ou pas confinement ?! 

Cette promesse de prime est seulement une excellente occasion pour lui de redorer son image auprès de ceux qu’il méprise en temps normal, Macreux1er fait du Macronéron : il oppose les Français les uns aux autres. Les uns sont verbalisés et « en même temps » les autres seraient ‘récompensés’ quand tout le personnel médical en première ligne se fait envoyer sur les roses par Darmanin qui en guise de prime leur demande de respecter les gestes sanitaires ! Alors que « écoutons les soignants » nous Manu1er lundi soir. Quel drame qu’il ait été sourd à leurs alertes depuis des jours, des semaines, des mois, des années. Hôpital : les masques tombent… La faute de Hollande préférant faire du scooter, mais aussi de celui qui se vantait d’être immature… Ça fait 8 ans ! (https://www.lci.fr/sante/coronavirus-covid-19-pourquoi-la-france-est-en-penurie-de-masques-ffp2-2148489.html). Et le Président des médecins de France enfonçant le clou par un tweet, rappelle bien qu’en 2008 une ligne budgétaire avait été créée qui garantissait un stock d’un milliard de masques et cette ligne a été annulée par Hollande en 2012 !

La parole de Manu1er est instantanément balayée tant elle manque de perspective et de logique. Quel amateurisme effrayant ! Titre de la pièce qui se joue depuis 2017 ; le Roi du Néant. Le ‘Monarc’ ou la nécessité d’être constamment en représentation en théâtralisant ses sorties, ses allocutions et tout ce qu’il fait. Coronavirus ; avec ses Conseils de défense qui ne défendent rien et ses mises en scène devant son écran de visioconférence à l’Élysée, Narcisse toujours aussi ridicule. Comme Louis XIV, Roi d’apparat à Mme de Maintenon ; « Nous nous devons à notre public »… Crise du rationnelle, de l’individualisme et du progressisme. Ajoutons à cela, la crise économique qui se profile, mais nous avons de la chance puisque « Le Mozart de la finance » jouera enfin sa partition et pour 2022 ce sera ‘c’est pas de ma faute’, mais… « Pensez printemps les amis, c’est réconcilier l’ambition et le réel », parce que « c’est notre projéééééééééééééééééééé »

Il a failli dès le début. Il a pris ça à la légère incitant les Français par exemple à sortir au théâtre comme lui l’a fait le 7 mars parce qu’il n’y avait aucun risque ! Il a critiqué publiquement les autres pays qui prenaient des mesures drastiques en ironisant par exemple sur la fermeture des frontières, alors, Macreux1er s’est posé en chef de guerre en mettant le paquet, mais en n’ayant pas eu le courage de prononcer le mot confinement. ‘Nous sommes en guerre’ a dit ‘pensez printemps’. Théâtrale son allocution, mais mauvaise. Dommage qu’il ne soit pas en guerre contre sa médiocrité, son idéologie et son immaturité, cela nous aurait évité les conséquences gravissimes actuelles ! Un véritable appel à la résistance à la de Gaulle pour essayer de se donner « une stature ». Qui a déjà entendu des appels à la résistance aussi peu clairs ? Polémiquer en ce temps dramatique, certains diront « mais ce n’est pas le moment », au contraire, c’est dire des vérités ! Oui, nous allons résister au Macronovirus et à son idéologie mortifère, son européisme béat qui dans ce cas-là, démonstration à l’appui ne sert à rien, son mondialisme ravageur et son libéralisme destructeur, la preuve avec aujourd’hui les hôpitaux ! Errements de la com’ du « en même temps » des amateurs fiers de l’être et l’on s’aperçoit à quel point un esprit de dilettante face aux épidémies peut conduire à des catastrophes. La gestion de crise par le pouvoir s’apparente chaque jour un peu plus à une navigation à vue, sans cap ni décision, les mesures d’un jour contredisant celles de la veille. 

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Le corps médical est devenu la principale opposition à Macronéron. Alors que la situation s’aggrave, lui et son gouvernement n’ont pas fini de voir les professionnels de la santé, en première ligne contre le Covid-19, exprimer de plus en plus fort leur colère. Ses visites cirage de pompes au personnel soignant comme à Bobigny pour « leur apporter son soutien » ne trompe personne. Sa visite à Pasteur et sa promesse de cinq milliards sur dix ans pour la recherche arrivent trop tard. En tout cas, il s’est mis toute la communauté scientifique médicale à dos, raison pour laquelle il ne cesse de prononcer le mot « scientifique ». Le recours au mot « guerre » et cette dramatisation sont d’autant plus ridicules qu’il n’a pas fait grand-chose en prenant au sérieux ce qui se profilait. Tout le corps médical est réellement en colère. Jour après jour, la colère monte chez ceux dépourvus des protections les plus élémentaires contre les risques élevés de contamination alors qu’ils sont en première ligne. Les infirmières libérales n’ont rien, les médecins généralistes n’ont rien, laboratoires d’analyses n’ont rien, les policiers pour faire respecter les consignes n’ont rien, pire encore, d’après Castakéké ils n’ont besoin de rien, le personnel des Ehpad n’a rien, etc. De l’impréparation la plus totale à l’instauration de l’état d’urgence sanitaire… Panique En Macronie, après le laxisme, l’ironie, la légèreté et la prise de décisions tardives! Le voilà donc en faire des tonnes au point d’en être à vouloir nationaliser des entreprises, ah, le mirage du « quoi qu’il en coûte » pour sauver l’économie. Depuis la mi-janvier, on mesure l’imposture de la prétendue « action » de ces amateurs … Covid-19, bouc émissaire tout trouvé à l’échec de Macreux1er : des répercussions dramatiques économiques dans tous les domaines. La France va basculer en récession avec une croissance négative de 1% pour 2020. Le gouvernement, et c’est ce que nous pensons, a encore sous-estimé ce qu’il va se passer. Zéro marge de manœuvre ; endettement lourd et déficits. En 2024, la dette publique grimpera à… 116 % du PIB. Le déficit public va bondir à 3,9% de notre PIB, ce qui pèsera lourd sur les finances publiques pour les années à venir. Et pour cause ! Les caisses de l’État vont encaisser beaucoup moins d’impôts alors que les dépenses vont exploser. 45 milliards par ci, 300 par là… il arrive à point nommé ce virus pour pouvoir expliquer la gestion catastrophique du « Mozart de la finance’, qui appelle à son secours l’UE. Entre temps, il a découvert les vertus de la protection des Français et l’État providence. Plan de solidarité, fonds de garanties bancaires, report de charges et impôts… Il multiplie les mesures financières pour venir en aide aux entreprises et salariés en difficulté. « Nos finances sont saines, c’est pour cela que nous pouvons dépenser sans compter …» merci pour le fou rire en ce temps dramatique. Nationalisations, gare à l’effet d’optique. Débâcle pour les idées dominantes en économies. Désormais, il ne parle de concurrence, de marchés et de compétitivité, mais d’État, de coopération et de protection. L’incertitude radicale est intégrée au modèle et, dans ce cas, le recours à l’État n’est pas seulement toléré, elle est requise. Cette action prend les formes classiques du keynésianisme, mais son but n’est que de rétablir les conditions d’un retour à la normale, celle de la marchandisation accélérée de la société. D’ailleurs, Macronéron va cyniquement en profiter… Le projet de loi d’urgence lié au coronavirus autorise une remise en cause des acquis sociaux.. qui pourrait prospérer, même après la fin de la crise, eh oui ! ce texte prévoit d’habiliter le gouvernement à légiférer par ordonnances dans des domaines aussi divers et sensibles que le droit aux congés payés, au repos hebdomadaire, les trente-cinq heures, ou encore la publicité et la justice. Pour soutenir les entreprises, l’exécutif a choisi de se donner la possibilité de détricoter un certain nombre de droits acquis pour les salariés… Et chaque soir nous allons compter les morts. Une plainte a été déposée en Justice contre Philippe et Buzyn pour un collectif de soignants suite aux déclarations de l’ex-sinistre de la Santé. Rappel, Buzyn le 20 janvier ; «  le risque d’importation de Wuhan est quasi nul, le risque de propagation du coronavirus dans la population est très faible », raison pour laquelle elle avait envoyé un stock de masques en Chine, entre autres. Le 24 janvier « il n’y a pas de risque d’épidémie » ! Depuis la mi-janvier, on mesure l’imposture de la prétendue « action » de ces amateurs … Ils assument, mais en n’étant responsables de rien.

Quand sera venue l’heure des bilans, ceux qui auront failli auront des comptes à rendre. Pour une fois Sa Sérénissime Suffisance a raison de dire qu’après cette épidémie, ce ne sera plus comme avant ; mais il n’imagine probablement pas ce qui pourrait lui être réservé, à lui et aux siens, dans cet après!

Nanouche pic  Nanouche

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression !        Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer

Dessin de couverture par DELIGNE pour URTIKAN

Vous avez le droit de nous soutenir en vous abonnant simplement à :

parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide nous est précieuse  !

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb

3 commentaires

  1. Amateur, ce mot est encore trop gentil quand on regarde la chronologie des faits. Macron a été incapable de prendre la mesure de la crise et son nouveau ministre socialiste de la Santé est une vraie erreur de casting tellement il est mauvais.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.