Le virus et la nature humaine


Qu’est-ce qu’une société qui se rassure du sacrifice des siens en état de faiblesse pour sauver les autres, les jeunes et bien-portants, sinon une société ou la barbarie triomphe?

Le virus et la nature humaine

Par Maxime Tandonnet

Dans cette crise du coronavirus, nous voyons ressortir l’éternelle nature humaine, immuable malgré le progrès technologique et les bouleversements de la société.

Finalement, tout le monde s’habitue à tout et dans un contexte tragique, l’instinct de révolte s’atténue. La barbarie n’est pas absente de ces événements.

Depuis deux mois, les experts déversent, dans la plus grande banalité, un flot de commentaires supposés « rassurant » en affirmant que le covid-19 « ne tue que les personnes déjà malades ou âgées ». Et l’on s’alarme, y compris dans les journaux dits de « gauche » quand un jeune bien portant est frappé par le mal.
Qu’est-ce qu’une société qui se rassure du sacrifice des siens en état de faiblesse pour sauver les autres, les jeunes et bien-portants, sinon une société ou la barbarie triomphe?

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Tout ceci est répugnant.
Sous d’autres formes, le racisme est bien présent comme dans les grandes épidémies du passé.
Des provinciaux s’indignent de l’arrivée de Parisiens qui risquent de les contaminer (malgré le confinement), et soi-disant, vident leurs magasins.
Eh quoi, serait-il interdit d’avoir une maison hors de Paris?
Et pour des étudiants ou des familles avec des enfants, de chercher une protection familiale, un secours de l’autre côté du périphérique?
La France n’est-elle pas une et indivisible?
Où est passée la solidarité nationale?
Au moins, en juin 1940, pour des événements sans aucune commune mesure – 10 millions de réfugiés sur les routes – les portes se sont ouvertes.
Pour infiniment moins, elles se ferment aujourd’hui.
La panique et l’incohérence: le temps n’est pas à la polémique mais à l’unité, paraît-il.
Pour autant, il n’est pas à l’aveuglement ni à l’asservissement.
La responsabilité essentielle du désastre incombe aux décideurs nationaux : déni radical de la réalité pendant deux mois et demi  (de janvier à mi-mars) exposant dangereusement des millions de Français à la contamination, puis, le 14 mars, brutal mouvement de panique c’est la guerre – restez chez vous provoquant l’effondrement de l’économie française avant une nouvelle embardée: retournez au travail
Ils voudront évidemment se défausser sur d’autres.
Ils n’échapperont pas à leurs responsabilités, au moins au regard de l’histoire. La quête du bouc émissaire: là aussi réflexe traditionnel, accuser la terre entière de ses propres turpitudes. Depuis quelques jours, un tombereau d’insultes s’abat sur les Français: inconscients, inciviques, indisciplinés,  imbéciles (sic). C’est toujours la même chose: on généralise à l’ensemble du pays des comportements ultra-minoritaires.

Témoignage personnel: l’immense majorité des gens, soit 96%, sont d’une infinie prudence. Ce n’est pas à eux de payer pour les hésitations et l’indécision au sommet.

Et comme toujours, dans les grandes débâcles, l’héroïsme d’une poignée d’hommes et de femmes qui à eux seuls, par leur comportement, parviennent à sauver l’honneur: médecins, sapeurs-pompiers, policiers, personnel médical, tous ces anonymes, privés de masque par l’incurie d’une classe dirigeante, mais pourtant fidèles à leur devoir.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE

Ce texte fort de Maxime Tandonnet reflète hélas bien la situation présente et catastrophique qui, qu’on le veuille ou non, est bien due au laxisme politique et à l’incroyable désinformation ambiante.
Il fallait l’écrire et Maxime Tandonnet a bien fait de l’écrire.
Alexandre Goldfarb


Vous voulez nous soutenir ? Alors abonnez-vous maintenant !

parution chaque samedi – 12 € par an 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb

8 commentaires

  1. … à Bernard Rocher :
    J’ai eu le tort de ne pas l’archiver ! Mais de mémoire, elle accompagnait un récent article de « Sputnik » à propos du dernier Conseil des Ministres de mercredi.
    T.O.

    J'aime

      1. Désolé. Si c’est pas sur Sputnik, c’est sans doute en lien sur « Insolentiae » de Charles Sannat. Ou sur « Reuters » : ce sont les seuls sites d’actualités que je fréquente depuis que Nordnet a supprimé sa rubrique le 25 mars… Quant à l’AFP, sauf erreur de ma part, il faut s’y abonner. Ahlàlà, j’aurais dû faire un lien ! Si je retrouve qq chose, je vous ferai signe !
        amitiés,
        T.O.

        J'aime

        1. Non je n’ai pas trouvé non plus sur les sites indiqués… Cela devait être un de ces montages bidons qui pullulent sur Internet…

          J'aime

  2. … Et vous ne dites rien de l’extraordinaire outrecuidance et du cynisme d’un gouvernement qui se fait photographier masqué au grand complet sur le perron de l’Elysée en faisant le « V » de la victoire quand TOUTES les pharmacies de France affichent des panonceaux « Pas de masques ni de gel hydroalcoolique » ??? Ce n’est plus l’Elysée, c’est Koh-Lanta !
    Rien que ça, ça mériterait qu’on dépoussière la guillotine !
    T.O.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.