Et de deux !


Les mensonges et la cacophonie de son gouvernement, on n’en parle surtout pas ! 

Et de deux !

Par Claude Picard

Vous reprendrez bien un peu de confinement, non ? Voyons, ça ne mange pas de pain, c’est gratuit et ça repose ! C’est en gros, comme cela que l’on pourrait interpréter et résumer le dernier discours de Macron, si l’on avait l’esprit de travers, mais pas seulement ! C’est la colère qui prévaut et elle domine chez plus d’un Français réfractaire à un « chef de guerre » qui n’est, en fait, qu’un freluquet, habitué à faire beaucoup de bruit pour rien avec des phrases creuses et des moulinets indécents. Surtout, parce que ce freluquet entretient la psychose sanitaire afin d’éviter l’engorgement des services hospitaliers, le manque de masques et de tests. Et son incompétence ! Les mensonges et la cacophonie de son gouvernement, on n’en parle surtout pas ! 

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Pour l’instant, toujours pas de direction nette et précise. Plutôt, une date : le 11 mai, qui sera le jour de la sortie du confinement. Encore que, cette date est à interpréter. Selon, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, cette date n’est qu’un objectif, pas une certitude. De toute façon, selon lui, le déconfinement ne pourra se faire que progressivement, très lentement et par pallier. Donc, beaucoup de flous à l’horizon. Après une gestion de crise sanitaire désastreuse (pour l’économie aussi) on peut craindre une sortie de crise encore plus calamiteuse avec ces incapables qui nous gouvernent : l’avenir s’annonce morose et tragique ! 

Quand on sait que pendant la grippe espagnole de 1918, aux États-Unis, dans les transports en commun, on avait l’obligation de porter un masque et qu’aujourd’hui, pour ne prendre qu’un autreexemple, l’Allemagne, qui est rentrée plus tard que nous dans la crise et qui a un nombre plus faible de morts et de malades, va redémarrer son économie, on peine à croire que la France, faute de munitions (…) ne peut que proposer à sa population un confinement prolongé, d’un mois ! En attendant, on l’aura bien compris, d’avoir le matériel nécessaire à la reprise. Macron, lui qui avait été élu par la finance et les grands patrons, est en train de tuer l’économie. Paradoxe d’un homme qui a biberonné à l’économisme et à la finance internationale. Quelle déchéance ! Pour lui, mais aussi pour la France, qu’il a réduite au niveau d’un pays sous-développé. 

On ne le répétera jamais assez : « Gouverner, c’est prévoir. » Le moins, que l’on puisse dire, c’est que Macron a raté sa gouvernance. Même si on le savait depuis le début, cette crise a encore grossi le trait et nous a révélé la platitude d’un président impuissant, narcissique, hâbleur et prétentieux. Surtout, incapable de gouverner la France. Dans quel état va être notre pays, quand toutes les nationsdu monde vont reprendre leurs activités ? 

Pour l’instant, on attend toujours les protections indispensables à toute reprise économique et à toute vie « normale« …

Jusqu’à quand ?

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


Vous aimez nos articles ? Alors soutenez-nous en vous abonnant pour seulement 12 € par an à 

Validation sécurisée du paiement via PAYPAL en cliquant ICI

Sinon Vous pouvez payer par chèque à l’ordre de CABPRATIC : Adresse : Cabpratic, 42 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb

Un commentaire

  1. Nouvel article sur Libre Expression
    Ils savaient! La pandémie fait partie des dangers prévus par les livres blancs de la Défense et Sécurité depuis 2008.
    par Gerard Brazon

    Gouverner c’est prévoir, dit l’adage. Colbert replantait des arbres coupés pour la construction des bateaux, pour assurer l’avenir des constructions futures !

    Produire, pour assurer l’indépendance alimentaire, pour assurer la couverture sanitaire des besoins de la population. Cela fait partie des prévisions qu’un gouvernement instruit, conséquent, soucieux de l’intérêt général, se doit d’appréhender.
    Produire de la richesse, c’est bien, mais produire ses propres équipements militaires, assurer son indépendance, celle de la nation souveraine fait aussi partie des responsabilités de ceux qui gouvernent. Ce n’est plus le cas en terme d’armements légers et de munitions.
    Ces quelques réflexions sur ces obligations minimales qu’un gouvernement doit avoir pour assurer la sécurité d’un peuple, ont été moquées, bafouées, au mieux oubliées et donc sacrifiées sur l’hôtel de la rentabilité, des flux tendus, de la délocalisation rentable. Ce que dit Éric Zemmour depuis des années, et bien d’autres d’ailleurs.
    Gouverner c’est prévoir, et nos dirigeants ont failli.

    Ce n’est pas qu’ils ne savaient pas ! Cela relève de la haute trahison pour ne pas avoir fait ce qu’il fallait faire.
    Ils savaient depuis 2008 ! Ils savaient que nous aurions à subir une pandémie redoutable depuis le quinquennat de Nicolas Sarkozy, celui de François Hollande, et d’Emmanuel Macron. Nous en avons la preuve par la diffusion d’un petit livre blanc concernant la prévision des risques encourus par notre pays.
    Ce livre émane de la Défense et de la Sécurité nationale et il est préfacé par Nicolas Sarkozy lui-même.
    ( ODILE JACOB/LA DOCUMENTATION FRANÇAISE juin 2008 15, RUE SOUFFLOT, 75005 PARIS).
    Dans sa préface, l’ex-Président informe : pour la première fois, des parlementaires ont été membres de la Commission du Livre blanc (…) Quel est donc le parlementaire qui peut nier que la pandémie n’était pas prévue ?
    Que dit ce document officiel en 2008 : la pandémie est classée quatrième parmi les six principales menaces citées : attentats terroristes, attaques informatiques, menace balistique, pandémie, catastrophes naturelles ou industrielles et criminalité organisée. (…)
    « Sur les quinze années à venir, l’apparition d’une pandémie est plausible » (…)
    Les risques sanitaires sont susceptibles d’engendrer une désorganisation des échanges économiques. Ils présentent des coûts de prévention et de protection très importants. La propagation de nouvelles souches virales ou bactériennes ou la réapparition sur le continent européen de souches anciennes résultent de l’ouverture des frontières, de la fluidité des transports et de la rapidité des échanges internationaux. (Page 55)
    Dans le livre blanc de 2013, même constat ! Nous sommes sous François Hollande : « Le risque existe, notamment, d’une nouvelle pandémie hautement pathogène et à forte létalité, résultant par exemple, de l’émergence d’un nouveau virus franchissant la barrière des espèces ou d’un virus échappé d’un laboratoire de confinement. » (Source)
    Gouverner c’est prévoir ?
    Les outils existaient, la prévenance était là ! Les Présidents Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron étaient tous prévenus, ainsi que la représentation parlementaire. Le Sénat de Gérard Larcher y compris. Qu’ont-ils fait ? Qu’avaient-ils prévu ? Manifestement rien. Ils ont non seulement laissé faire, mais ont participé à la déroute face à la pandémie prévue !
    Sous Hollande, ils ont dilapidé les stocks de masques, ils n’ont pas commandé de respirateurs en nombre pour faire face à cette pandémie soulignée comme quatrième menace. Ils n’ont pas prévu les tests et pire, ils ont massacré le système hospitalier pour faire des économies budgétaires au nom des 3 %, et satisfaire la Commission européenne.
    Nos responsables politiques ont agi comme dans les années 1930, ils ont désarmé la France par le sous-équipement face à un danger prévu. À l’époque, c’était Hitler, aujourd’hui, c’est la pandémie du Covid-19, une pandémie prévue depuis 2008 par des experts chargés de signaler, justement, dans les livres blancs de la Défense et de la Sécurité nationale, les différents risques.
    Au regard de ces informations, de ces avertissements, de ces constats, plus personne ne peut, dans chacun des gouvernements, parmi tous les parlementaires, les présidents d’Assemblées nationales, et pour chacun des présidents de la République, dire qu’ils ne savaient pas.
    Ils savaient tous, ont été informés, et ont mis volontairement en danger la vie des Français.
    Ils sont individuellement et collectivement responsables, et espérons qu’un jour, si la justice a encore un sens dans ce pays, qu’ils seront mis au ban des accusés, qu’ils seront jugés, car ils doivent l’être afin de faire la lumière sur les responsabilités de chaque acteur de cette défaite annoncée !
    La France est la risée du monde, elle aura été bafouée par ces « élites » prétentieuses, arrogantes, injurieuses. La France ne peut plus se targuer d’être une grande nation sans qu’elle ne lave cet affront, qu’elle juge ceux qu’ils l’ont trahie !
    Gérard Brazon

    Ce que nous voyons est la conséquence de politiques corrompus et laxistes il ne faudra surtout pas oublier après cette crise humanitaire, que ceux qui gouvernent, sont responsables des milliers de citoyens décimés ,en ne voulant pas prévoir ce drame, et en essayant de se justifier par des mensonges dont ceux de Véran et Salomon vendus à ce pouvoir!!!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.