Le Covid-19 est chinois ! La preuve…


Cette réflexion pose des interrogations, non pour répandre des rumeurs et jeter l’opprobre. Partie I

Le Covid-19 est chinois ! La preuve…

Par Daniel Desurvire

Première partie

Cette réflexion pose des interrogations, non pour répandre des rumeurs et jeter l’opprobre. J’y associe des associations historiques et le produit d’investigations, non des amalgames pour induire le discrédit. Enfin, j’aspire à connaître et disséquer la vérité des mystifications, non pour formuler des procès d’intention. Toute la difficulté est dans la nuance et le discernement pour ne pas sombrer dans la calomnie ; le persiflage et le courage de parler vrai n’emportant pas diffamation. Partant du principe que l’on ne sait rien sans une étude documentaire croisée, vérifiée et confirmée, à défaut de quoi le mensonge n’est jamais loin, l’analyse qui découle de cette réflexion devrait interpeller.

Autre réflexion moralement prophylactique pour entretenir l’honnêteté autour de cette fragile vérité, serait de constater que toute catastrophe humanitaire, conflictuelle ou bactériologique profite fatalement à ceux qui l’ont provoqué. Cette stratégie consiste à arroser au passage les acteurs de la haute finance qui opportunément profitent d’une situation calamiteuse pour le peuple ; avec prêts et intérêts comme cela se produira, mais sur le dos des petites contribuables dès le déconfinement. Les gains concomitants des industriels, des laboratoires et de la classe politique cupide, vaniteuse et servile – non pas auprès de leurs électeurs mais des nababs qui les ont insidieusement mis en place grâce notamment aux financements occultes de leur élection – achèvent de clore ce sinistre tableau de la corruption globale autour de ce libéralisme dévoyé (libre-échange et anti-protectionnisme social).

Venons-en aux faits. Le Covid-19 aura révélé, non pas une catastrophe sans précédent, car il fut beaucoup d’autres et des pires, la suite logique d’un manège géostratégique global, où la peur fait tourner la roue de la fortune des hautes finances. Ce qui change néanmoins la donne, c’est l’éducation des citoyens lambda de moins en moins commodes à suborner, puis les moyens numériques d’information que les dirigeants ont beaucoup de difficulté à totalement étouffer sur le net. Ma première indication serait de diriger le lecteur à s’instruire des conclusions du Prix Nobel de physiologie ou de médecine le 6 octobre 2008 ; le professeur Luc Antoine Montagner autour de cette dernière pandémie.  Je résume :

Le célèbre scientifique s’est penché sur la nature de ce virus mutant, en y disséquant ses organes microbiologiques. Selon les résultats de ses recherches, il apparaît que le génome de cet agent infectant révèlerait des traces lisibles du virus VIH. De surcroît, en remontant la chaîne Adn/Arn du coronavirus (SARS-CoV-2), une géolocalisation de ces partenaires viraux ramènerait à une source obscurément chinoise, précisément là où fut déclaré cette nouvelle attaque du Covid-19 en décembre 2019, dans la province de Hubei à Wuhan en RPC. Autant d’information révélatrices, que confirment une piste de la CIA, ne pouvait que susciter l’émoi dans la classe politique qui, sans attendre une quelque investigation contradictoire, s’est mise à vociférer ô scandale, jusqu’à évoquer la théorie du complot.

Or, la réalité conforte cette donnée scientifique, puisque c’est souvent depuis là que se propage ces virus mortels. Rappelons la « grippe dite asiatique » entre 1957 et 1958 s’est propagée depuis les provinces de Guizhou et du Yunnan, ou celle de l’été 1968, dite « grippe de Hongkong », ou encore la grippe dite « espagnole ». Sur cette dernière, la « H1N1 (gène aviaire – H5N1- H5N6), même si ce virus a été signalé la première fois au Kansas, circula une nouvelle fois fin 2000 dont la souche fut reconnue au Vietnam, puis confusément en Asie en 2005, puis de nouveau plus précisément en Chine dès le mois de février 2020. Sras, grippe aviaire, grippes asiatiques, toutes les variétés de l’influenza (grippe A H7N9) et Covid-19, sont issues de l’Empire du milieu, mais en un point précis de la carte chinoise : le laboratoire de virologie P4 à Wuhan, dit de très haute sécurité biologique contre les virus pathogènes pour lesquels il n’existe pas encore de vaccin. Alors, accident, négligence ou intention délibérée de propager une maladie mortelle pour vendre à milliards un antidote sorti du chapeau ?

Pour l’histoire, une coopération sino-française s’était établie sur une ancienne concession chinoise détenue par l’Hexagone, où fut construit le premier laboratoire chinois de virologie, à l’origine avec le projet de scientifiques français, pour étudier la possibilité d’un vaccin contre le VIH. Il fut constaté que les laboratoires mobiles de biologie P3 en Chine, financés par le Gouvernement Raffarin sous la mandature de Jacques Chirac après l’épidémie du SRAS, furent couverts d’opacité par leurs commanditaires de Pékin. Dans les faits, les chercheurs français n’eurent jamais la possibilité de coopérer aux travaux. Les soupçons étaient fondés, puisque le Secrétariat général à la défense et à la sécurité nationale (SGDSN) redoutait que cette entreprise soit secrètement destinée par la Chine pour y travailler un arsenal militaire biologique.

En violation de la Convention internationale sur l’interdiction des armes bactériologiques, ou à toxine, (CABT) entrée en vigueur le 26 mars 1975, non signée mais transposée en RPC le 15 novembre 1984 (Conseil de sécurité oblige), la Dictature prolétarienne semble n’en faire qu’à sa tête ! En attendant, le mathématicien Jean-Claude Perez, pionnier de la neuro-informatique [l’A.I.] en 1980, en témoigne ses travaux sur la structure numérique de l’Adn, conforta la thèse du Professeur Luc Montagnier.

 De même que des chercheurs indiens ont tenté, par une étude non publiée, car politiquement trop sensible eu égard à son voisin immédiat au Nord, que le génome du coronavirus dispose de séquences propres au VIH (six régions stratégiques du virus du sida, 1 % e la longueur du génome). Cette relation entre les deux souches réunies dans un même virus, donc fabriqué artificiellement de la main de l’homme, confirme aussi l’origine géographique du laboratoire chinois susvisé, lequel aurait laissé échapper ledit virus Covid-19, là où indubitablement est né la collaboration entre la France et la Chine dans la province de Huhan.

La suite demain !

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


  Vous pouvez acheter les livres ou E-Book de Daniel Desurvire exclusivement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi :
Le temps du boniment
La conquête de l’Occident
L’histoire vraie sur Israël
Et la laïcité ? Bordel !!!


Nous vous remercions de nous aider en vous abonnant à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour seulement 12 € par an. 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

 

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb

8 commentaires

  1. Témoignage d’un médecin de campagne qui pointe du doigt ce système médical qui ne nous »veut pas forcément du bien » et qui pour ma part est trop lié au pouvoir politique en niant que le remède du professeur Raoult contre ce virus n’est pas valable
    Ricardo Rey
    2t1mS davprmluoilnso,g 19:tSmgredS3lh1tmu

    EST CE ASSEZ CLAIR ??

     » Cinquante ans de médecine de campagne…
    J’ai 76 ans passés et j’en ai vu des épidémies de grippe dès 69-70, qui tuaient 30 à 40 000 personnes sans qu’on affole une population infantilisée par l’idée de la mort et -surtout- par médias et hommes politiques qui surfent sur la vague.

    J’ai de nombreuses années assumé un cabinet de 40 à 5O malades jours et nuits et dimanches en dépit de 3 associés que j’avais accueillis à mes côtés.

    Encore inscrit au Conseil de l’Ordre, je viens de soigner une dizaine de personnes atteintes du covid 19 et j’y suis passé moi-même sans encombre en n’hésitant pas à prendre Nivaquine + antibiothérapie.

    Oui, on n’est pas certain de l’efficacité de ce traitement… mais alors, que proposer à nos patients? Pour mes amis et parents, comme pour moi, je n’ai pas hésité.

    Toxicité de l’hydrochloroquine? J’en ai prescrit comme tous les autres médecins pendant 50 ans (sans qu’on m’emmerde) contre le palu et dans certaines affections rhumatismales sans le moindre incident alors que j’ai dû hospitaliser des cirrhoses au paracétamol chez des non alcooliques, sans parler des hémorragies digestives sous aspirine…

    Le confinement : certes pour les personnes fragilisées et afin de ne pas engorger les services de réanimationb qui n’existaient pas dans les années 70.

    Mais on le prouvera quand nous serons en possession de tests sérologiques fiables : quoi qu’on fasse, les trois quarts de la population auront contracté le Covid 19 en ne présentant qu’une simple « grippette »ou une forte grippe.

    Que dire de la cacophonie des « grands professeurs » (combien d’entre eux ont-ils réellement fait de la recherche fondamentale?) des grands professeurs qui n’ont pour la plupart jamais eu à soigner une grippe et des pneumopthies virales alors que nous en avons soigné des milliers au cours de notre carrière et que sommes, nous, médecins de famille en première ligne pour soigner les trois quarts des personnes atteintes du Covid 19.

    Oui : qu’ont-ils à proposer?
    Alors, qu’on laisse le médecin de famille responsable faire son boulot sans lui interdire tel ou tel produit!

    Ou alors, qu’on lui interdise le droit de soigner! Seuls quelques grands spécialistes et chercheurs ont droit de nous apprendre.
    Toute mon admiration va aux médecins de réanimation et à leurs assistants qui se dévouent de façon merveilleuse 24 heures sur 24 pour les cas désespérés.

    Mais si on jour, il se confirme que Nivaquine et Plaquénil ont une efficacité -même relative- contre le Covid 19, alors nous serons en droit d’accuser tous ceux qui nous l’ont interdit, d’avoir mis en danger la vie de centaine de milliers de malades et -voire- de les traduire en Justice.
    Car, pour avoir été maire pendant 19 ans et Conseiller Régional 12 ans, je doute de l’esprit de culpabilité de certains »grands » élus.

    Docteur Jean-Louis Bellaton, né le 5 10 43, 454 chemin des Vignerons 69 830 Saint-Georges de Reneins. »

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour cette information. La vérité et le sens du discernement ont de meilleurs réponses que les discours de politiciens seulement inquiets pour la longévité de leur mandat. Décidément, c’est toujours et encore dans l’Observatoire que l’on trouve une intelligence certaine, dans ce monde infecté par le pouvoir et la cupidité. Avec mes remerciements renouvelés, Daniel Desurvire

      J'aime

  2. Notez que les médias sont dans ce cas d’une rare discrétion vis-à-vis de la Chine, ils font profil bas. A chaque fois, qu’il faudrait faire leur métier, ils se cachent honteusement.

    J'aime

    1. La Chine a plombé le monde en quelques jours et si ses statistiques sont vraies, c’est la preuve alors que c’était intentionnel comme l’a déclaré le professeur Montagnier.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.