Le Waterloo de la droite

Le premier débat est une confirmation : c’est le Waterloo de la droite dite républicaine… Ou comme je l’avais écrit :
« La Droite… En marche« .

L’information telle qu’elle est sans compromis ni retouche

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷
Lire Observatoire du MENSONGE


Le Waterloo de la droite***

Par Alexandre Goldfarb

Le premier débat est une confirmation : c’est le Waterloo de la droite dite républicaine… Ou comme je l’avais écrit : « La Droite… En marche ».

Pourquoi chercher à faire quand il suffit de baratiner ?

Cinq candidats dont on sait déjà que la finale est déjà planifiée avec un vainqueur désigné par les caciques du parti, qui s’en fichent totalement de présenter un bon candidat. Le parti a choisi Barnier mais sa prestation d’hier a tellement été lamentable que ce choix risque fort d’être perdant. Cela ne suffit pas de déguiser cette primaire trop tardive en congrès, personne n’est dupe.

Mon pronostic personnel va vers une finale Bertrand contre Ciotti, autant dire que le parti pourra jouer ensuite à Titanic. Sauf que les militants essaieront de mettre Barnier qui serait soi disant leur favori.

Bertrand qui a fanfaronné qu’il serait candidat hors primaire, qui avait rejeté le parti et vilipendé sur les adhérents qu’il jugent trop à droite sera irrémédiablement battu de ce fait.

Pécresse ayant fait de même et étant de plus en plus à gauche subira le même sort.

Barnier est totalement Macron compatible et permettrait aux LR de sauver les meubles aux législatives qui suivent la présidentielle.

Tout ce beau monde, qui a renié ses convictions, pourra ensuite appeler à voter Macron face au risque populiste. Décidément l’histoire est un repasse-plats.

Certains auront même une récompense dans le nouveau gouvernement, cela s’appelle aussi renvoi d’ascenseur.

Quelle tristesse de voir ce parti ainsi s’enliser et se retrouver avec peu d’adhérents, à peine plus de cent mille et surtout n’avoir aucun candidat qui suscite l’engouement populaire.

Un premier débat soporifique

C’est clair que Les Républicains n’ont rien appris de leurs défaites et surtout rien écouté de leurs propres adhérents, les cinq candidats ont su se faire enfermer dans un faux débat stérile et surtout soporifique.

A la fin, on peut en tirer un classement provisoire :
1. Ciotti : la plupart des observateurs de LCI reconnaissait hier qu’il avait été au dessus des autres candidats parce qu’il n’avait pas dévié de ses positions ni cherché à plaire. Il maitrisait bien ses dossiers et s’est montré à l’aise face aux autres prétendants.
2. Pécresse : on sentait qu’elle avait bien préparé son programme avec le concours éclairé de Patrick Stefanini. Dynamique et directe, ce qui la change de ses habitudes, elle peut créer la surprise et devrait plaire à l’électorat républicain.
3. Bertrand : très décevant, il a semblé récité sa leçon et cela nuit à sa sincérité, il manque cruellement de punch et ne réussit pas vraiment à être convaincant.
4. Juvin : être souriant ne suffit pas et certaines de ses prises de position sont surprenantes et hors sujet, il n’a quasiment aucune chance. Déclarer que e droit européen est supérieur au droit national;, c’est vraiment grave.
5. Barnier : le technocrate a pris largement le dessus sur le candidat qui n’a pas grand chose à proposer. En tous cas, sa façon de parler barbante et prétentieuse ne devrait pas décider beaucoup d’électeurs à voter pour lui. Il a voulu jouer au professeur ce qui a montré qu’il était un très mauvais candidat. en plus, il est apparu fatigué pour ne pas dire usé ou décati.

Que c’est mou !

La seule chose à l’évidence qui ressort de ce débat est la mollesse des candidats que que soit le sujet. Mais que c’est mou !
Le pire est l’audience de ce débat qui a été très mauvaise sinon catastrophique, ce qui en dit bien plus que tous les sondages.
Le nombre de téléspectateurs n’a pas dépassé le million à comparer aux 5,6 millions du débat de 2016, primaire également du LR.
Cela démontre qu’aucun candidat ne sera présent au second tour.

Autre fait majeur, le LR, parti qui se veut présidentiable, s’en est montré incapable et ce débat ressemble à une réunion de secrétaires de circonscription et pas à un débat politique.
D’ailleurs, point de débat mais juste une réunion de salon où les journalistes ont su habilement empêcher justement un quelconque débat.

  Il faut donc savoir si on est en opposant à Macron ou si on prépare le terrain pour qu’il soit réélu.
Pour cela évitons d’être dans le passé quand le présent suffit et l’avenir est inquiétant

Les candidats paraissent fatigués

Le pire est que les candidat paraissent déjà fatigués.
Ils n’ont pas vraiment de propositions importantes ou novatrices et quand ils réclament plus de places en prison, il est clair qu’ils n’ont toujours pas saisi ce qui se passe en France.
Ce sont des candidats sans énergie, qui ne veulent pas polémiquer et qui ont accepté sans discussion de se laisser enfermer dans cette discussion de salon sans intérêt et sans saveur.
Les militants aimeraient un candidat battant qui les entraine et les motive.
Ils n’ont vu que de vagues notables de province.

Pour ces candidats, l’État-providence semble être la solution et l’idéal, or, c’est justement cet État-providence qui tue la France.
Ce fut une soirée ennuyeuse et une belle mascarade.
La seule question maintenant est de savoir si le candidat retenu finira quatrième ou cinquième du premier tour.

On ne changera rien avec des candidats qui ont soit déjà échoué soit veulent faire pareil que ceux qui ont échoué.
Comme quoi les choses sont simples…

La confirmation est arrivée tristement avec :

Le Waterloo de la droite***

Président-fondateur Observatoire du MENSONGE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

 

*** de la droite dite républicaine et qui est Macron compatible.

Article à lire :

Pour les amnésiques :

Nous sommes en juillet 2021, le 25, le gouvernement fait adopter son pass sanitaire (appellation toujours aussi fausse et inepte) en argumentant que ce pass serait temporaire.
Le gouvernement avait fixé la date du 15 novembre 2021 pour sa fin, même, peut-être avant si la situation continuait de s’améliorer…
Depuis, tous les jours, le gouvernement indique via les médias que la situation s’améliore.
Or, au dernier Conseil des ministres, en date du 13 octobre 2021, le gouvernement demande la prorogation de plus de 9 mois dudit pass soit jusqu’au 31 juillet 2022.

Ce gouvernement ne se moque-t-il pas des Français ?

2030 parce c’est mon projet !

Quand on n’a plus rien à dire, on parle du futur…

  + de 60 contributeurs, lu dans 180 pays, repris ici et là dans le monde (sauf en France), un vrai média libre qui dit les choses, cela change des « bobardiers » habituels…

Pour « les tu crois » « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » et « la télé l’a dit » :

La droite dite républicaine penche tellement à gauche qu’elle finira en dessous des dix pour cents. Au lieu de refuser Zemmour, elle aurait du l’accepter et ainsi se débarrasser de son complexe d’être trop à droite et ainsi, elle aurait gagner en 2022.

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

6 commentaires

  1. Je partage tout à fait votre analyse avec tristesse, membre du RPR puis jusqu’à l’UMP, là, je suis consterné par ces cinq prétendants. Ils se croient dans une réunion locale entre notables et visiblement la France ne les intéresse même pas. Les Français encore moins.

  2. La droite est vraiment calamiteuse et indécente : elle va faire réélire ce nui de président qui de toutes les façons n’a aucun adversaire à sa mesure.

  3. Visionnaire et très lucide Alexandre
    Effectivement , L.R. n’est plus ce qu’il a été
    L’U.N.R. devenu U.D.R. puis R.P.R.
    Enfin transformé en U.M.P. sue les querelles ded petits chefs ont fait déserté les militants-adhérents.
    Parfois collaborant avec macron , son soi-disant gaullisme netait forcément plus crédible aux yeux du peuple français .
    Ce fut une très grande faute irréparable.
    En conclusion, qui peut encore croire que L.R. peut rassembler les Français …lors de prochaines élections et gouverner la France afin de la redresser ?
    Ils ont trop commis d’erreurs qui ont porté gravement préjudice à la France.
    Oui, les Français qui aiment vraiment la France ne sont pas dupes, ils ne voteront pas L.R. qui a failli.

    .

  4. Xavier Bertrand a tellement retourné sa veste qu’il est devenu une girouette mais savoir que le parti veut imposer Barnier est catastrophique. Car Barnier c’est l’Europe actuelle, les règlements, le passé et l’immobilisme garanti.

Laisser votre commentaire