Un virus qui n’aime pas les vieux et les personnes les plus fragiles, c’est assez banal, mais un virus qui devient le complice de la finance internationale, des politiques, des journalistes, des médecins et des scientifiques véreux, ça, c’est une première. 

J’aime ce que vous écrivez !
Je fais un don


Quel que soit le montant de votre don, vous recevrez pendant un an gratuitement
Semaine du MENSONGE


Faudra-t-il faire un dessin ?

Par Claude Picard

Un virus qui n’aime pas les vieux et les personnes les plus fragiles, c’est assez banal, mais un virus qui devient le complice de la finance internationale, des politiques, des journalistes, des médecins et des scientifiques véreux, ça, c’est une première. Mais il faut se rendre à l’évidence : le virus qui provoque la maladie appelée Covid-19, est une opportunité rêvée, une véritable aubaine pour toute cette engeance qui ne sait plus à quoi se raccrocher pour imposer ses visées pernicieuses. Donc, ce sera ce virus qui deviendra le maître des horloges ! Et comme ce virus, qui, comme tous les virus, mute constamment pour retarder sa disparition, en faisant, quelques fois, des ravages avant sa mort programmée, les mondialistes effrénés, pour survivre, eux aussi, mutent sans cesse ! 

Désormais, le virus impose, aux gouvernements mondiaux, de se transformer en gardes-chiourmes et d’oublier la démocratie. En devenant extrêmement répressifs envers leurs populations et jusqu’à tirer, à balles réelles, sur des manifestants ! Là, nous atteignons des sommets dans l’abject. Pourtant, depuis bientôt deux ans que ces gouvernements sévissent en mettant en œuvre toutes sortes d’entraves aux libertés fondamentales et en infligeant aux réfractaires des contraventions aberrantes, on avait cru qu’ils ne pouvaient pas aller plus haut dans l’ignominie. 
Pas de chance ! Leurs violentes réponses policières, à la crise sanitaire, mutent toujours de façon exponentielle. Pour contenir l’épidémie ? Curieuse façon de faire, car, jusqu’à ce jour, on a toujours soigné les maladies avec tous les traitements et médicaments possibles, pas par la contrainte à coups de matraque ou en ne privilégiant qu’une thérapie pour tout le monde : la vaccination. Qui, en l’occurrence, est une injection expérimentale. Et, pas de bol, celle-ci se révèle quasiment inopérante en ne tenant pas ses promesses de libérer le quotidien, puisqu’elle nécessite un rappel tous les cinq mois. Nous en sommes à la troisième dose et l’on nous parle déjà de la quatrième… Même les enfants sont concernés, eux, qui, normalement, ne courent aucun risque ! En agissant comme ils le font, les gouvernements mondiaux sont, soit, tombés sur la tête, soit, sous l’influence de scientifiques hystériques et alarmistes. Ces qualificatifs devraient-ils s’appliquer à des gens dont le métier, par définition, les oblige à être raisonnables et rationnels ? Mais peut-être, que ces scientifiques sont, un petit peu, en conflits d’intérêts et les gouvernements, aussi…

L’aubaine de ce virus est tout particulièrement avérée pour un Macron en perditioncar cela lui permet, pendant la dernière partie de son quinquennat, de faire oublier son bilan et de ne pas parler des problèmes de fond qui secouent la société française. Des problèmes qui n’ont jamais été résolus par le gouvernement actuel ou les gouvernements précédents, et qui ont été cachés sous un tapis de foutaises sociétales, idéologiquement improbables. Pourtant, Macron avait tous les pouvoirs pouchanger la donne. Ine l’a pas fait ! Ces problèmes auraient pu, au moins, être débattus. Même pas ! Peut-être parce que le virus est toujours là et qu’il veille au grain pour empêcher toute controverse ? Ben, voyons ! En tout cas, il donnà Macron une belle opportunité pour se présenter comme un sérieux décideur sanitaire et un imparable rempart contre l’épidémie, lui qui n’est qu’un vulgaire hâbleur de l’idéologie euro-mondialiste avec une vision politiquement approximative et obscure, de ce qu’est la France. Une France dont il déforme, selon son humeur, l’histoire et la culture. Et d’autre part, connaît-il un seul des besoins de la population française ? En dehors de sa petite personne qui l’intéresse ? 

Virus ou pas, la politique de Macron reste fantomatique ou incompréhensible. Cela dépend du moment et du fameux « en même temps ». Mais serions-nous obligés de subir encore pendant cinq ans les incohérences politiques d’un adolescent attardé, pourtant élu président de la République, et laisser un virus devenir, à jamais, notre maître des horloges ? Une échéance capitale approche, elle peut donner aux Français la possibilité de renverser tous les diagnostics les plus alarmistes. Encore faudrait-il qu’ils ouvrent, enfin, les yeux sur la réalité infernale que la crise sanitaire leur fait subir et pour comprendre qu’ils se font flouer par une caste malfaisante, truffée de conflits d’intérêts et uniquement préoccupée par ses prébendes.
Cette caste maltraite la France et les Français depuis trop longtemps, il est temps de s’en débarrasser !

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦

♛ Article à lire :

Une alerte majeure

Les choix en matière de santé faits par le gouvernement semblent tourner à la catastrophe : lisez pourquoi !

SCOOP

Par Alexandre Goldfarb

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

4 thoughts on “Faudra-t-il faire un dessin ?”
  1. Cette fois encore, ici l’essentiel est écrit dans un esprit cohérent et d’une synthèse éloquente. Encore bravo pour cette magistrale didactique qui résume Emmanuel Macron, un individu hypocrite, menteur et au mental corrompu ; un imposteur que nos compatriote devront éjecter dès le premier tour des présidentiel si nous ne voulons pas voir réapparaître cette sinistre figure de l’antéchrisme politique farouchement anti-patriotique, qui s’oppose à notre histoire, ign,ore notre culture et méprise les Français du terroir. Le virus, qui aura inopportunément installé une dictature collectiviste de type RPC, a donné naissance au passe-discriminatoire pour mieux faire disparaître les droits fondamentaux d’une démocratie à l’agonie. Avec mon admiration renouvelée pour l’auteur,

  2. Il faut observer que Macron et son gouvernement n’ont pas été à la hauteur de ce virus, ils ont pris souvent des décisions contradictoires sinon inutiles, ils ont toujours été en retard. C’est, à mon sens, cela qu’il faut dénoncer en priorité pour éviter les cinq ans de plus. Parce qu’avec des candidats aussi nuls que ceux qui se présentent, Macron risque fort d’être réélu et la France foutue.

  3. Scandaleux ! Macron a occupé TF1 deux heures durant pour sa campagne tout en déclarant hypocritement qu’il n’était pas candidat… Il faut sanctionner cela en avril en votant en masse pour le sortir dès le premier tour.

  4. Oui il faut se débarasser rapidement de cette oligarchie dangereuse. Mais avec l’apathie frappant les français c’est le défaitisme. Or avec l’esprit défaitiste un tel combat, car s’en est un, ne risque hélas ps de se produire.

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :