Par Claude Picard

Indéniablement, l’épuisement démocratique se ressent partout. Particulièrement en France, où les valeurs de la République ont perdu tous leurs sens.

Cliquer ci dessous pour nous soutenir par un DON LIBRE


Mais, même dévalorisées, elles restent utilisables… Pour discréditer des adversaires ! La plupart des membres du gouvernement actuel, Macron 2, ne s’en privent pas pour répéter, comme des perroquets et à tout propos, cette fameuse déviance des « valeurs de la République« . Qui leur permet de faire oublier leurs incompétences et leurs insuffisances dans pratiquement tous les domaines. Au moment, où la Macronie n’a plus qu’une majorité tout à fait relative, ce slogan devient son pis-aller indispensable. Pour garder le pouvoir, on se raccroche à ce que l’on peut ! Les « démocrates » en carton-pâte ne sont pas en reste et reprennent, eux aussi, cette formule magique, sans trop bien savoir, la plupart du temps, ce que cela veut dire. Sauf que cet énoncé leur sert à bourrer le crâne d’un électorat démocratiquement vulnérable et qui, malgré tout et au moment propice, peut les faire élire sur des considérations fallacieuses. C’est toujours ça de gagner ! 

Néanmoins, à part ceux qui ont intérêt à faire croire qu’ils représentent, eux, les vraies valeurs de la République, peu de citoyens se laissent, encore, prendre au petit jeu pervers que ces valeurs peuvent imposer. Surtout que, en général, les Français ont eu, largement, le temps de s’habituer à tous les mensonges de la Macronie. Qui sont suffisamment connus, commentés et relayés en boucle par les nouveaux médias du web. Il faut être le dernier des imbéciles pour encore croire aux sornettes et aux entourloupes macronistes. Et quand on sait que Macron, caractériel bon teint et matador de l’évitement, n’est qu’une girouette, il vaut mieux ne pas entériner ses manœuvres, afin de ne pas perdre tout bon sens. Quant aux valeurs de la République qu’il préconise, pour tout et n’importe quoi, sait-il ce qu’elles représentent réellement ? Quoi qu’il en soit, elles méritent mieux que la manipulation mise en pratique pour diffamer ses contradicteurs. Trop facile !

Si les valeurs de la République étaient sérieusement appliquées et non pas dévoyées, la France n’en serait pas à se demander ce qu’elles sont plus clairement, ces valeurs. C’était plutôt simple, quand la République était, platement, républicaine et patriote. Pourtant, république et patrie ne vont pas nécessairement de pair, mais, en France, c’est comme ça ! Et les valeurs républicaines viennent de cette conviction, mais il ne faut pas ignorer la petite dose de monarchisme – dans la forme – qui s’ajoute. En cela, la Cinquième République peut être considérée comme la configuration parfaite d’une réconciliation entre la cocarde et le panache blanc. Vouloir oublier la royauté, qui a façonné le pays pendant ses premiers siècles, est quasiment impossible. La complexité des valeurs de la République se maintient dans cette équation. À partir de ce constat, les hypocrites laudateurs de ces valeurs feraient bien d’être plus circonspects quand ils en parlent. 

Si l’Assemblée nationale est aujourd’hui plus représentative, donc plus nationale, on le doit à ses valeurs républicaines qui, enfin, s’appliquent par la volonté du peuple qui l’a élue. Pour notre malheur, beaucoup trop de représentants de la Nation ne savent toujours pas distinguer le vrai du faux de ces valeurs et ils se mélangent un peu les pinceaux. S’ils étaient, ceux-là, réellement républicains, ils sauraient qu’un élu, dans une république, par définition, est forcément républicain, sinon il ne pourrait pas se présenter devant ses électeurs. Cela lui serait interdit ! Quant à savoir qui est un bon ou un mauvais républicain, c’est encore le peuple qui tranche et, en France, c’est lui le souverain. L’autre, de droit divin, on lui a coupé la tête depuis déjà pas mal de temps. Essayons de ne pas l’oublier ! Mais, vouloir continuer à couper la tête de ceux que l’on exècre, au propre comme au figuré, est-ce bien républicain ?

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Mieux vous pouvez vous abonner à Semaine du MENSONGE pour un an en remplissant ce formulaire et ensuite en réglant votre abonnement, merci d’avance pour votre précieux soutien.

N’oubliez pas de cliquer sur envoyer ci-dessus puis de choisir et de valider votre paiement ci-dessous.

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

One thought on “Ces fameuses valeurs républicaines”

Laisser votre commentaire