Par Marie Delarue

Où sont passés les médias eux qui s’enflamment pour un rien ? Là, la discrétion est totale !



Ils sont d’une discrétion de violette, nos gouvernants. Et les médias aussi d’ailleurs, car pour l’heure c’est Que Choisir qui nous annonce la bonne nouvelle : Enedis va couper l’alimentation de nos ballons d’eau chaude tous les jours entre 12 et 14 heures. Top départ le 15 octobre pour une durée de six mois. En principe…

L’arrêté gouvernemental date du 22 septembre et a été publié au Journal officiel le 27. En toute discrétion, histoire de ne pas fâcher les Français. « Cet arrêté concerne les usagers équipés d’un compteur Linky et disposant d’un contrat heures pleines/heures creuses dont une partie des heures creuses se situe à la mi-journée, entre 12 h et 14 h. Soit, selon le gouvernement, plus de 5 millions de ménages », nous dit Que Choisir. Et donc, dès la semaine prochaine – c’est-à-dire à la date où les copropriétés mettent en route le chauffage –, sur demande de RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, « Enedis va pouvoir suspendre l’alimentation électrique du cumulus à distance deux heures durant, entre 11 h et 15 h 30. Soit de 12 h à 14 h », dans les faits, puisqu’« il s’agit de limiter le risque de coupures d’électricité au moment du pic de consommation de la mi-journée, qui correspond à ce créneau horaire ».

On nous l’assure, sauf à avoir l’habitude de prendre sa douche à l’heure du déjeuner, on ne devrait même pas s’en rendre compte. Et puis l’argument de RTE est sans appel : « le fonctionnement des chauffe-eaux électriques durant ce créneau horaire représente 3 % de notre consommation nationale, soit l’équivalent de la production de deux réacteurs nucléaires. » Traduit en chiffres, cela pourrait permettre d’économiser jusqu’à 2,5 Gigawatts de puissance, dit RTE, soit, donc, l’équivalent de deux réacteurs nucléaires.

Notez bien, on comprend que le gouvernement ne soit pas allé claironner cette décision sur les toits car Madame Borne, notre Premier ministre, avait promis juré que « si nous étions raisonnables », il n’y aurait aucune raison de nous couper le robinet. Elle l’a dit et même répété abondamment.

Sur TMC Quotidienle 30 août : « Evidemment, les Français ne sont pas tous concernés, ensuite chacun peut aussi baisser ses consommations.  Ça nous évitera d’arriver à des situations où on devrait avoir des coupures ». 

Sur France Inter le 1er septembre, « Cela fait des mois qu’on se prépare pour éviter de devoir faire des coupures. Si on baisse notre consommation de gaz de 10 %, il n’y aura pas de restrictions. C’est quelque chose qui est à notre portée. Mais si on ne fait pas ces économies, si on ne se mobilise pas suffisamment, si l’hiver est froid, il pourra y avoir des restrictions, mais elles ne concerneront pas les ménages, pour qui il n’y aura pas de coupure. »

En conférence de presse sur la situation énergétique, le 14 septembre : « Dans les scénarios les plus probables, si chacun prend ses responsabilités et fait preuve de la sobriété nécessaire, il n’y aura pas de coupures. Nous n’aurions alors pas besoin d’activer le dispositif de rationnement pour les entreprises et ce qui consomme beaucoup de gaz ».

Puis, lors de son discours à l’Assemblée nationale ce lundi « Nous sommes prêts à gérer cet hiver » avant d’affirmer « Si chacun prend sa part, nous traverserons cet hiver sans coupure ».


Etc.

On me dira qu’elle parlait d’éventuelles coupures de gaz et non d’électricité. La bonne blague.

De vous à moi, ça me rappelle la valse à trois temps sur les masques – ça ne sert à rien, puis c’est très bien, puis c’est 150 euros d’amende si vous ne le portez pas ; de même que les dénégations offusquées de Macron sur le passe sanitaire : moi, contraindre ainsi les populations ? Jamais de la vie ! Et de rendre obligatoires les vaccinations en cascade sauf à ne pouvoir travailler pour certains, circuler pour tous ou même boire son café assis…

Ces gens-là n’ont aucune parole. Ils nous prennent pour des abrutis. La méthode a été rôdée avec le Covid : l’essayer c’était l’adopter. Dorénavant tout sera prétexte à contrainte sous peine d’amendes salées.

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Boulevard Voltaire

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

L’article à lire absolument :

La loi du mépris


Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

La liberté va fondre comme neige au soleil, sinon tout va mieux…

Peu importe les idées que l’on peut avoir, la seule certitude : la passivité ne rapportera jamais rien.

Commencer par réagir ne serait-ce que sur Observatoire du MENSONGE en commentant, en disant ce que vous pensez, en apportant votre contribution, votre aide, des idées, des suggestions, des critiques, des articles mais ne soyez plus passifs !

Pour nous suivre, c’est gratuit, idem pour nos vidéos sur You tube

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

7 thoughts on “Elisabeth Borne l’a assuré : il n’y aura pas de coupures d’électricité. Eh bien si ! Tous les jours pendant 6 mois. Top départ le 15 octobre”
    1. He vous croyez encore ce que disent les gens du pouvoir, et peu importe leur tendance politique actuelle.
      Rappelez vous la fable « tout menteur vit aux dépens de celui qui l’écoute »

  1. Enedis va pouvoir suspendre l’alimentation électrique du cumulus à distance deux heures durant, entre 11 h et 15 h 30. Soit de 12 h à 14 h », dans les faits, puisqu’« il s’agit de limiter le risque de coupures d’électricité au moment du pic de consommation de la mi-journée, qui correspond à ce créneau horaire ». SUPERCHERIE, personne à part toi peut couper ton cumulus. Par contre Enedis et consort, peuvent te faire passer d’heure creuse à heure pleine. Ils oublient de dire que ton frigo,ton congel, ta cafetière, ta box, etc eux continuent à pomper de l’électricité. Ce n’est pas de l’économie d’énergie, mais simplement une rentrée d’argent supplémentaire pour les actionnaires. Rappelles toi, qui est notre président? POGNON POGNON pour les plus RICHE. Surtout, oublie que l’état c’est pas toi. C’est avec tout le fric qu’on nous prend, que ces gens là te prennent pour un couill….

  2. Une supercherie de plus, comment peut-on couper le cumulus, le chauffage, ou autre secteur par secteur dans votre maison ou votre appartement? Le plus simple, c’est de comprendre qu’en fait cela ne sera pas possible. Mais par contre, supprimer le heures creuses de la journée, ne fera pas que Enedis (va pouvoir suspendre l’alimentation électrique du cumulus à distance deux heures durant, entre 11 h et 15 h 30. Soit de 12 h à 14 h », dans les faits, puisqu’« il s’agit de limiter le risque de coupures d’électricité au moment du pic de consommation de la mi-journée, qui correspond à ce créneau horaire ») c’est simplement que Enedis et consort, vont te faire payer plus cher, car ils ne peuvent pas couper l’alimentation du chauffe-eau, par contre, pendant cette période de passage aux heures qui seront pleines, on ne te dis pas que le frigo, la box, le congel, la machine à laver, la cafetière etc fonctionneront aussi, et là c’est là que deal est superbe, on ne produit pas moins d’électricité, mais elle leur rapporte plus. Voilà

  3. Mais enfin ! Vous avez bien compris que cette promesse était assortie d’une condition : que nous soyons « raisonnables »… Il suffit de décider que nous n’avons pas été « raisonnables », et la faute nous incombe à nous, pas au gouvernement ! C’est l’art de culpabiliser le citoyen pour lui faire endosser la responsabilité de la pénurie l… Elle est pas belle la vie !

  4. J’adore votre humour Marie Delarue.
    En revanche, je serai caustique et incorrect envers nos médias qui ne sont plus que des collabos, et devenus inutiles, comme nos politicards .
    Il est vrai qu’ils sont sous le régime autoritaire d’une dictature douce qui les musèle Ainsi, Pascal FRAU qui avait intimé à Yvan RIOUFOL, de fermer sa bouche, au cours d’une émission télévisée, il serait bon que Pascal relise avec attention notre Constitution première , elle est toujours valable, mais peut-être préfère t – il n’avoir en face de lui que des  » intervenants soumis « , aux ordres de ses patrons mondialistes de l’internationalisme financier qui ont, déjà, par trop raccourci nos libertés ?
    Préférerait-il  » brosser ses penseurs invités  » dans le sens de la pensée unique ?
    Depuis, je ne regarde plus ses émissions partisanes, je relis les Pensées de Pascal..

  5. Et hop, encore un mensonge mais comme tout le monde s’en fout, ils peuvent dire ce qu’ils veulent… Borne est en plus d’un triste…

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :