UN SOLDAT, UNE CONSCIENCE ET UN CRIME


Par THÉRÈSE ZRIHEN-DVIR

TRIBUNE

UN SOLDAT, UNE CONSCIENCE ET UN CRIME

thereseAEL_0
Tôt ou tard cela devait arriver : Un soldat israélien face à un terroriste qui vient de rater sa mission d’assassiner des innocents et qui se trouve à la merci de celui ou de ceux qui ont réussi à l’empêcher de perpétrer son massacre.
Il ne faut jamais oublier que ce terroriste était venu pour tuer d’abord, même au prix de sa vie… Il n’était pas là pour plaisanter… Mais bien pour tuer d’innocentes personnes qui avaient eu la malchance de se trouver à cet instant précis sur son champ de mire. L’arme employée peut différer, mais l’intention demeure la même et elle est criminelle !!!
Que fera un soldat qui se trouve à ses côtés bien qu’il soit neutralisé ? Ce soldat sera d’abord submergé par une haine insurmontable envers cet individu qui s’est affalé après avoir été pris en flagrant délit de tentative de meurtre. Les instincts premiers de ce soldat seront : La colère qui pourrait se traduire par la violence, et parfois même par la prise en main de la justice. Cet individu est venu pour nous tuer… Il mérite la mort, et c’est l’image immédiate qui traverse l’esprit du soldat. Rien ne nous promet que le terroriste ne récidivera pas à la première occasion. Il ne faut pas attendre de ce soldat qui, à corps défendant, a neutralisé le terroriste, de posséder un équilibre quelconque compassionnel en ces moments critiques. Imaginez un peu le scénario si le terroriste avait réussi à perpétrer son plan d’horreur…
Je prends un exemple très simple : Moi en qualité de mère. Je me suis trouvée un jour en train de chercher ma fille à la sortie de l’école et ne l’ayant pas trouvée, toutes les suppositions les plus horribles ont surgi devant moi… A-t-elle été kidnappée ? A-t-elle été tuée par un terroriste ? Violée par un pédophile ?… mille et une hypothèses des plus monstrueuses courraient dans ma tête… Je l’ai cherchée partout, à pied, en voiture, quand soudain je la vis accompagnée d’une vieille dame faisant son chemin vers notre demeure… Qu’elle a été d’après vous ma réaction instinctive ? La prendre dans mes bras et la serrer contre moi ? Non, je lui ai asséné une gifle retentissante en lui hurlant « mais où étais-tu partie ? » En larmes, elle me répondit qu’elle s’était simplement trompée de bus…
Il m’a fallu me calmer d’abord pour réaliser jusqu’où une erreur innocente peut nous mener. Nos réactions instinctives face au danger que nous encourions, ou croyons allons encourir, sont tout-à-fait irrationnelles. Et il faut croire que ce soldat, face au danger qui venait d’être évité de justesse, se trouvait aussi dans cet état d’âme, dans cette colère et surtout dans la conviction qu’un criminel qui a raté son crime ne doit pas lui survivre. Son geste de lui tirer dessus pourrait être spontané suite à sa peur, ou alors dérivant d’un moment d’insanité, de folie, de perte de contrôle… Si la victime de son acte était un innocent, alors on pourrait considérer son acte comme criminel… mais puisque le prisonnier est un terroriste, la menace qu’un des soldats lui tire dessus, peut simplement surgir sans que l’on puisse la contrecarrer.
Le soldat qui n’aurait pas réagi de manière fulgurante, sera accusé de négligence, et sera mis au ban. La marge entre la placidité et la fébrilité est très fine. Et qu’importe l’attitude que le soldat choisira, le danger d’être dans l’erreur demeure patent, et les conséquences qui s’ensuivront pèseront lourd sur sa vie.
Les épreuves qui s’abattent sur les soldats israéliens ne sont guère aisées… ces soldats se trouvent souvent et excessivement près de l’infraction, par le simple fait du soupçon et de la crainte de devenir la victime de ces assassins en herbe.
La marge entre les actions que nous sommes appelés à entreprendre est très fine… Et il suffit d’une petite erreur de jugement ou même de négligence pour se trouver devant un désastre… Et c’est ce que ces malheureux soldats sont appelés à faire. Il ne faut jamais oublier que leur tâche est des plus difficiles, et les juger ou verser leur sang impunément est aussi injuste. Leur devoir de nous protéger les contraints perpétuellement à ne voir que leur réalité et qui celle de sauver les vies de leurs concitoyens.
Vous êtes tous priés de mettre la politique de côté et de voir avec beaucoup de lucidité les éléments qui penchent la balance.
Je n’ignore pas que je vais m’attirer les feux de la gauche politique… Mais je suis moi aussi une mère qui a grandi avec ses trois filles soldates et leurs mésaventures durant leur service militaire…

THÉRÈSE ZRIHEN-DVIR

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***
Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

   SUIVEZ ! PARTAGEZ !   

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Thérèse ZRIHEN-DVIR pour Regard d’un écrivain sur le Monde ou http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous voulez soutenir notre action ? C’est simple devenez gratuitement SUIVEUR du site : pour cela cliquez en haut à droite du site sur la case SUIVRE et laissez-vous guider…
Vous pouvez aussi nous aider en faisant un don : cliquez juste sur le coeur ci-dessous (notre plate forme est totalement sécurisée). MERCI !

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Article recommandé :

La Cigale et la Fourmi

Soutenir l’Observatoire du MENSONGE ce n’est pas cher, cela ne rapporte rien… Sauf le plaisir de l’avoir fait et de nous lire !

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 180.000 LECTEURS !

+ 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

Vous pouvez acheter le livre « Les contes de l’étable » sur AMAZON

Cliquez sur le nom AMAZON ou ICI
Capture d’écran 2016-02-22 à 09.12.23

Publicités

7 comments

  1. Le problème au Moyen-orient est qu’Israel n’a pas en son temps perçu le risque palestinien créé de toutes pièces et mieux l’a traité à la légère. Puis d’erreur en erreur, Israel a commis sa plus grosse faute en abandonnant d’un coup son allié chrétien libanais en rase campagne et c’est depuis que tout va mal. Comme Israel est une démocratie face à des terroristes, il ne peut pas s’en sortir ainsi. je pense que seul un gouvernement d’union nationale décidé à agir sans retenue en une fois pourra mettre un terme à cette situation explosive et défavorable. Où a-t-on vu que des personnes puisent se faire assassiner à coups de couteaux ? C’est le cas pour les israéliens et personne ne condamne car comme pour le reste, il ne faut pas faire d’amalgame. En conséquence, les israéliens doivent réagir sans se soucier des autres sinon un jour ils devront faire leur valise.

    J'aime

  2. vous ETES grave…vite UN PSY , il vous faut des tranquillisants , la GUERRE est de toute façons, Dégelasse ? ET SE SONT ?TOUJOURS;;LES INNO9ENTS QUI TRINQUE;; ET POUR être ,LANGUE DE BOIS . que peuvent, pensée, les MERES PALESTINIENS ,? Souvent, je me pose cette QUESTION ; pourquoi, ISRAEL.. n’est pas intervenue , lorsque a GAZA , les Fanatiques, on égorger ,leurs FRERES ,palestiniens , pour prendre ILLEGALEMENT ;le pouvoir ? la faiblesse ,de vos politiciens ,vous coute très cher

    J'aime

    1. Vous les Français vous êtes soumis depuis longtemps et au lieu de voir ce qui se passe réellement vous préférez la propagande : cela ne vous choque pas que des gens parce qu’ils sont israéliens se fassent assassiner dans les rues mais lorsque nous nous défendons cela vous heurte. Nous n’avons pas vocation à mourir pour vous faire plaisir…

      J'aime

  3. Ne craignez rien chère madame ,et si tel était le cas , laissez la gauche méditer sa rancoeur !!!! Votre commentaire concernant les soldats israéliens est largement justifié .
    Ils vivent depuis de trop nombreuses années une situation ou l’on n’a pas le droit de se tromper , car une quelconque hésitation serait fatale …. soit pour eux mêmes …. soit pour leurs compatriotes !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s