Encore un petit effort, Monsieur le Président


Hollande n’est plus à une contradiction près: entre son auto-satisfaction et son renoncement à 2017, quel étalage grotesque.

TRIBUNE

image
Puisque nous allons célébrer dans quelques jours cette fête de la Nativité importante pour les chrétiens et qui au-delà est un message de paix et d’amour adressé à l’humanité tout entière.
Il semble cependant que certains n’en veulent pas et sont déterminés à nous détruire et à imposer leur vision du monde. L’Allemagne vient à son tour de le constater amèrement. Nous avons une pensée pour les victimes et leurs familles. Soyons donc vigilants mais n’ayons pas peur et au contraire levons-nous pour réaffirmer nos valeurs, nos racines gréco-latines et chrétiennes et soyons prêts à les défendre face à la barbarie.
Joyeux Noël à tous.
Bien cordialement.
Antoine MARTINEZ

Encore un petit effort, Monsieur le Président

Par le Général (2s) Antoine Martinez

Le Président de la République est enfin sorti le 1er décembre dernier du déni dans lequel il était installé s’agissant de son aptitude à pouvoir être candidat à sa propre succession en 2017. C’est par un discours stupéfiant d’autosatisfaction délirante portant sur son action à la tête de l’État – un véritable panégyrique de ses réussites qui ont conduit à cette France qui « va mieux » et qui selon sa logique aurait dû le conduire à être candidat et à gagner l’élection – qu’il informait les Français de sa décision de renoncer à sa candidature à un second mandat. Imposé en fait par le cours des événements sur lesquels il n’a jamais eu la main car ne sachant ni anticiper ni décider, son renoncement avait un goût franchement pathétique tant était manifeste l’absolue contradiction entre ses « réussites » et finalement l’obligation du renoncement imposé par la réalité. Son malheur est qu’il n’a pas compris et qu’il ne comprend pas pourquoi les Français n’ont pas admis ses réussites. Il a bien fallu cependant qu’il se rende à cette évidence surtout lorsqu’elle lui indique que très peu de citoyens sont satisfaits de son action. Face à ce cruel constat, deux solutions se présentaient à lui qui étaient toutes deux dramatiques sur le plan personnel. Soit il se présentait pour un second mandat et il allait à l’humiliation, soit il renonçait devant le rejet de l’immense majorité des Français qu’il ne pouvait plus ignorer et il validait lui-même l’échec de son mandat. Un instant de lucidité l’a conduit à choisir la seconde solution considérant que l’humiliation aurait été plus difficile à supporter que la reconnaissance de son échec. Il semble cependant, si on s’en tient aux commentaires des médias, que son annonce ait pris tout le monde de court. Pourtant, avec ses confidences sidérantes dans le livre publié récemment par deux journalistes et les critiques sévères qu’elles ont provoquées aggravant ainsi le rejet de ses « réussites », son renoncement était inévitable. D’ailleurs, ce dernier était déjà pressenti sinon clairement établi dans ma lettre ouverte aux représentants de la nation du 2 novembre dernier justifiant une procédure de destitution prévue par l’article 68 de la Constitution : « Jamais sous la Vème République, un président n’avait fait à ce point l’unanimité contre lui, y compris parmi ceux qui l’ont amené au pouvoir ou l’ont soutenu, que ce soit les électeurs ou que ce soit les parlementaires qui représentent la Nation, voire les ministres qu’il a lui-même nommés. Comment comprendre qu’à six mois de la prochaine élection présidentielle seuls 4 % des Français soient satisfaits ou très satisfaits de l’action du président de la République ? Cette perte définitive de légitimité est telle qu’il n’est plus audible ni écouté (…) A ce stade de la décomposition programmée du pays où le mène un président manifestement pas à sa place, on ne voit pas comment il pourrait en être autrement ».
Cela dit, pris à son propre piège des primaires auxquelles il avait étonnamment accepté de participer, le président a finalement été contraint par le calendrier de ces dernières de dévoiler sa décision très tôt. Outre le fait que son renoncement constitue une décision inédite sous la Vème République, ses prédécesseurs s’étant tous présentés à un second mandat (trois avec succès, deux ayant échoué) à l’exception de M. POMPIDOU décédé en fonction, il se retrouve, en validant lui-même l’échec de son mandat, acculé à ne pouvoir dorénavant plus rien décider et à devoir expédier les affaires courantes pendant cinq longs mois car il ne sera plus écouté. Cette situation insolite conduit alors, d’un point de vue rationnel, à engager deux réflexions, l’une sur le bon fonctionnement de nos institutions, sur l’intérêt de l’État et le sens des responsabilités, l’autre sur la nécessité pour ceux qui se voient confier la destinée du pays de devoir rendre des comptes quand des fautes graves sont commises dans l’exercice de leurs fonctions.
S’agissant de la première, dans la situation plus que préoccupante de notre pays, que ce soit sur le plan économique ou sur le plan de la sécurité des citoyens face au terrorisme islamique ou que ce soit face à l’islamisation du pays accompagnée sinon favorisée par nos gouvernants et aux dangers qu’elle fait peser sur l’unité de la nation et sur son identité, il n’est pas responsable d’attendre l’échéance normale de l’élection présidentielle prévue en avril/mai 2017. La France n’a plus de temps à perdre avec ces cinq prochains mois qui ne seront qu’une phase d’immobilisme et de paralysie sur le plan des décisions politiques, le président s’étant discrédité et ayant donc perdu toute légitimité. C’est donc le moment pour le Président de la République de faire preuve de responsabilité en démissionnant de ses fonctions dans l’intérêt de la France et des Français pour provoquer des élections présidentielles anticipées. Rien ne sert, en effet, dans la situation actuelle de prolonger son mandat au-delà de sa décision de renoncement. Il se grandirait en annonçant sa démission lors des vœux à la Nation du 31 décembre prochain. Car on ne voit pas, s’il n’est pas candidat, quel message il pourrait délivrer à cette occasion si ce n’est nous vanter à nouveau ses mérites incompris. Alors, encore un dernier petit effort, Monsieur le Président !
Quant à la seconde réflexion à engager, elle découle finalement de la première car l’exigence de devoir rendre des comptes en cas de faute grave dans l’exercice d’une fonction exécutive doit conduire ceux qui gouvernent le pays à être conscients qu’ils doivent être guidés par le sens du devoir, le sens des responsabilités – en langage militaire, le sens de l’honneur – et le sens de l’État. Or, la condamnation récente à une peine de prison de M. Cahuzac qui a commis une faute grave et a discrédité la fonction de ministre qu’il occupait doit constituer un avertissement sérieux. On ne peut plus accepter qu’un responsable politique s’arroge impunément tous les droits, y compris celui de bafouer les lois à sa convenance et les règles les plus élémentaires en matière de déontologie, compromettant ainsi une fonction qui doit rester exemplaire pour être respectée. C’est pourquoi, si la procédure de destitution du Chef de l’État, engagée récemment conformément à l’article 68 de la Constitution, n’est pas allée à son terme faute de majorité au Parlement, le président ne doit pas oublier qu’une autre procédure a été engagée contre lui à la suite de la plainte déposée par un député. Il lui est, en effet, reproché d’avoir délibérément violé l’obligation de discrétion et de réserve portant sur des informations classifiées relevant de la Défense en les confiant à deux journalistes qui se sont empressés de les publier. Il s’agit d’une faute lourde, d’autant plus grave que le président, de par ses fonctions, est le Chef des armées. Alors lorsqu’il quittera ses fonctions, il ne sera plus protégé par son immunité actuelle et il serait incompréhensible et inexplicable que la justice ne fasse pas son travail. Car, il s’agit bien d’une faute lourde même si le document divulgué concernait une opération militaire qui n’a finalement pas été effectuée. En matière de protection du secret, il faut s’en tenir à la « bible » en ce domaine, c’est à dire l’Instruction Générale Interministérielle 1300 (IGI 1300) établie par le Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale (SGDSN). Cette instruction rappelle que certaines informations présentent, en cas de divulgation, un risque tel d’atteinte à la défense et à la sécurité nationale que seules certaines personnes sont autorisées à y accéder. Et considérer qu’une information présente ce risque conduit la puissance publique à la classifier, c’est à dire à lui conférer le caractère de secret de la défense nationale et à la faire bénéficier d’une protection juridique et matérielle stricte. Elle précise également que compromettre un secret de la défense nationale consiste à le révéler, en tout ou partie, à quelqu’un qui n’a pas à en connaître et que toute personne dépositaire d’éléments couverts par le secret de la défense nationale en est responsable. Elle a donc le devoir de s’opposer à la communication de ces éléments à une personne non qualifiée pour y accéder, sous peine d’être elle-même poursuivie du chef de compromission. Chacun peut constater que le Président de la République s’est bien rendu coupable de compromission puisque dépositaire d’informations classifiées touchant à la défense nationale et les ayant délibérément communiquées à des personnes non qualifiées et n’ayant aucun besoin d’en connaître. Cette instruction interministérielle précise, par ailleurs, que le code pénal consacre aux atteintes au secret de la défense nationale les articles 413-9 à 413-12. A la lecture de ces derniers, on peut observer que les articles 413-10 et 413-11 s’appliquent parfaitement, le premier au Président de la République, le second aux deux journalistes et à leur employeur, le journal Le Monde.
Art. 413-10 « Est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 € d’amende le fait, par toute personne dépositaire …en raison d’une fonction…, d’un document, d’une information qui a un caractère de secret de la défense nationale d’en donner l’accès à une personne non qualifiée …et d’avoir laissé reproduire ou divulguer ce document ou cette information »
Art. 413-11 « Est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende le fait, par toute personne non visée à l’art.413-10, de s’assurer la possession, accéder à, ou prendre connaissance d’un document, d’une information …qui présente le caractère d’un secret de la défense nationale, de les reproduire de quelque manière que ce soit, de les porter à la connaissance du public ou d’une personne non qualifiée »
Ces deux réflexions conduisent à une même conclusion : la nécessité d’arrêter au plus vite le désastre par la tenue d’élections présidentielles anticipées. Il ne tient qu’au Chef de l’État de le décider en démissionnant. Alors, encore un petit effort Monsieur le Président !

Général (2s) Antoine Martinez

Coprésident des Volontaires Pour la France
Capture d’écran 2016-06-18 à 22.29.28

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

La vidéo de NOEL:

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

new-week-2

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

LOGO OBS

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Général Antoine Martinez pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Chères lectrices, chers lecteurs, Nous irons droit au but en vous demandant d’aider l’Observatoire du MENSONGE à préserver son indépendance.
Nous survivons grâce à des dons d’une valeur moyenne de 10 € mais seule une faible part de nos lecteurs nous fait un don. 
Si chaque personne lisant ce message donnait 2 €, notre levée de fonds serait achevée en cinq heures. Nous sommes une petite organisation à but non lucratif qui supporte les coûts du premier site d’opposition en France!
Alors OUI nous méritons votre contribution.
Merci.
Nous vous rappelons que nous sommes indépendants et que nous publions des tribunes libres vraiment libres.

Pour nous aider: Cliquez juste sur le coeur 

Publicités

16 comments

  1. Général ne dites plus rien. Ne demandez plus au président de faire encore un petit effort. Pensez à nous ce soir, de grâce !

    Après des jours et des jours de réflexion sur ce qu’il va pouvoir accoucher comme voeux de nouvel An à la population Française, il est enfin prêt. Si, mais SI ! on est mal Général, ah oui, là on est mal. Forceps ? Oui Forceps !

    Alerte rouge : éteignez TOUS vos postes TV ce soir, entre 19H 30 et 21H. La folle de l’ELYSEE, (il en est dépourvu donc elle) atterrit sur BFM TV et autres chaînes pour nous parler de LUI. avant de nous souhaiter la bonne Année…

    Mon Dieu ne lui faites lui prendre son scooter gris métallisé, pour passer à la télé, Véhicule indispensable pour mieux arriver à nous …ça commence par un B et ça finit par ER. Sa Julie le sait çà !

    MARINE ? Ses voeux appellent au COMBAT !

    J'aime

  2. « Encore un petit effort Monsieur le Président » oui c’est bien, poussez ! poussez
    poussez !. Inspirez à fond. Stop ! Bloquez. Expirez doucement, inspirez… Poussez de toutes vos forces. Vous pouvez le faire. Vous devez le faire. Maintenant faites comme Philae, haletez.Oui, oui oui…c’est bien. Poussez encore, encore, encore…
    Maintenant, poussez-vous d’un Lieu que vous n’êtes pas digne d’occuper.

    Je l’ai tellement rêvée sa destitution, sous toutes ses formes, pour manquement grave à ses fonctions de chef d’Etat. Qu’a fait le Sénat ?

    « Le Sénat a voté un projet de loi prévoyant une procédure de destitution par le Parlement en cas de «manquement du chef de l’Etat à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat».

    On peut désormais virer le président de la République » …Bla bla bla

    A quoi sert le SENAT (une survivance historique) sinon à blablater . A quoi servent Nos Armées (généraux) sinon à écrire leurs mémoires ?

    J'aime

  3. Je ne sais pas ce qui s’est passé avec mon commentaire d’hier que j’adressais en réponse au commentaires de Jeanine!!!! Ai-je fait une fausse manœuvre? Je me joignais à l’avis de Jeanine par le fait que Hollande ne démissionnera jamais, que lui et ces complices iraient jusqu’au bout du mandat pour en profiter au maximum, voir même avec la situation d’Etat d’urgence, prolonger le dit mandat présidentiel en repoussant la date des élections. Avec ces pourris il faut s’attendre à tout. J’ajoutais à propos du Général MARTINEZ, . Il y a plusieurs mois, (avant le 14 juillet), j’avais suggère que l’occasion était de faire un coup d’Etat avec l’aide des autres Généraux qui auraient à n’en pas douter, rassembler nombre de Patriotes pour prêter mains forte. Mais voila, nos Généraux (quelques uns tout de même) écrivent de beaux livres pleins de vérités et de solutions, écrivent des lettres ouvertes, font des discours censés dont les compatriotes comme moi se nourrissent d’espoirs en se disant « ce sont des types comme ça qu’il nous faut » pour sauver la France. Et puis on y croit, puis rien….et encore rien!!!! Bien qu’étant ancien Militaire de carrière et tenu à respecter les Généraux, il m’ont bien déçu. Messieurs ont veut des actes, plus d’écrits ou de discours, montrez vous à la hauteur de vos propositions et faites honneurs à vos anciens qui eux à une époque se sont plus souciés sur sort de la France que le leurs propres avenirs personnels. Si je peux me permettre, ça s’appelle « en avoir dans le pantalon ». De toutes manières, vu la tournure des évènements dans notre pays, ça finira fatalement par une guerre civile faisant de nombreuses victimes. Il eu été plus stratégiquement courageux d’agir bien plus tôt, ça aurait eu le mérite justement de diminuer le nombre de morts.
    Voila ce que j’avais à peu prêt à exprimé suite à votre lettre mon Général, bien que je sois un homme déçu, je vous souhaite également un joyeux Noël. Il nous reste encore ça pour cette année, l’année prochaine ce ne sera peut-être plus pareil…..

    J'aime

  4. Cet article n’est pas de moi, mais je le trouve criant de vérité, c’est pourquoi je le colle ici…
    C’est le FN, mais je me demande ce qu’ils feront eux aussi, comme tous les autres s’ils avaient le pouvoir de faire quelque chose…!
    En attendant cet article est clair, on y apprend que ce terroriste avait eu sa demande d’asile rejetée, mais ils ne l’ont pas expulsé… POURQUOI???? car sachez qu’en France, ils font la même chose…!
    Bien à vous
     » » » » » » » » » » » » » » »
    Face à la répétition des tueries islamistes : subir ou réagir !
    Lundi soir, au cœur d’un marché de Noël du centre de Berlin, un terroriste islamiste a foncé dans la foule au volant d’un camion, laissant derrière lui 12 morts et 50 blessés.

    Cette attaque, revendiquée par l’État Islamique, rappelle tragiquement celle de Nice le 14 juillet dernier. Le principal suspect est un immigré clandestin tunisien dont la demande d’asile a été rejetée – sans qu’il soit pour autant expulsé – et déjà connu des services de police pour des violences.

    Au-delà de l’effroi, de la colère, de la tristesse, il nous appartient de répondre politiquement à cette nouvelle attaque, dont la cible n’a nullement été choisie au hasard. Le terroriste islamiste et ses complices ou soutiens s’en sont pris à des innocents sur le lieu symbolique que représente un marché de Noël, pour signifier à nos nations qu’ils sont en guerre contre elles et que leur objectif est clairement de nous détruire, nous et notre civilisation, nous et nos traditions, nous et notre identité.

    Il est aujourd’hui vital de stopper l’arrivée de migrants et de rompre avec le laxisme et la faiblesse. La terreur islamiste qui s’abat sur notre continent n’est peut-être qu’un prélude à des attaques barbares bien plus intensives encore qui pourraient suivre dans les mois à venir si les politiques menées successivement par la gauche et la droite sont reconduites.

    Avec Marine Le Pen, nous voulons que nos protections aux frontières soient intégralement rétablies, que l’immigration soit stoppée et les contrôles rendus systématiques. La sécurité des Français devrait imposer au gouvernement de prendre les mesures de bon sens que nous réclamons depuis tant d’années en dépassant ses dangereuses, et désormais dramatiques, œillères idéologiques.

    Le péril islamiste auquel nous sommes confrontés aujourd’hui redoublera d’intensité et de violence si la naïveté, l’angélisme et l’aveuglement continuent de prédominer au sommet de l’État.
    Briser les barbares islamistes ou les laisser prendre le contrôle de nos sociétés, et donc de nos vies, voilà le choix qui s’offre à nous.
     » » » » » » » » » » » » » » » » » »’

    J'aime

    1. Une chose que je n’oublie pas c’est ce que Marine Le Pen a dit dans une émission TV : « l’Islam n’est pas incompatible avec la démocratie…! » il est vrai que nous ne sommes plus une démocratie, et c’est très largement prouvée, mais une dictature qui ne veut pas dire son nom!!!)
      De quoi se poser des questions sur qui, de tous nos politiques qui veut être « LE CHEF DE LA MEUTE » est capable de dire que :
      «  » » » » » » » » » » »L’ISLAM EST INCOMPATIBLE AVEC LA DEMOCRATIE » » »??????????!!!!!!!!!!!! » » » » » » » » » » »
      Bien à vous

      J'aime

  5. L’Armée peut crier tant qu’elle voudra sur le gouvernement sur Hollande et tous les autres… rien n’y changera!
    Pour que ça change…, alors ne pas compter sur la démission de Hollande qui n’est pas un tout mou, c’est un sale type qui suit les ordres de ceux qui sont au-dessus de lui et qui gouvernent le monde. Ce sale type (un traître aux Français, un traître à son peuple), n’est qu’un sous-traitant qui applique ce que les autres au-dessus de lui, lui demandent, et il est payé terriblement cher pour cela, comme l’ont été les précédents, tous plus ou un peu moins, mais tous l’ont été, la vérité est là, et cet argent sale est dans les paradis fiscaux, notamment à la banque du Vatican, complice… (et je suis Chrétienne, mais je ne vendrai jamais mon âme au diable quelque soit le prix qu’on me proposerait…!
    Benoît XVI a remis sa démission, vous vous souvenez des rumeurs??? ça avait quelque chose de très près à voir avec la Banque du Vatican…
    Cherchez l’erreur!!!

    Général Martinez, il faut sauver la France, sinon, elle sera morte à jamais, et seule l’Armée peut encore le faire. Le peuple Français est composé d’une majorité de peureux qui ne pensent même pas à leurs enfants et petits-enfants… Ils ont peur de perdre leur petit confort, alors que c’est la vie, leur vie et la vie des leurs qu’ils vont perdre!
    Plus le temps passe, et moins nous avons de temps devant nous. A force de disperses l’Armée partout dans le monde, il n’y aura plus personne pour défendre les Français, et tout cela est bien calculé…!!!
    les Français ne sont pas armés pour se défendre, puisque nous n’avons pas le droit aux armes, contrairement à tous les migrants dont une immense majorité sont des terroristes et tous sont armés de kalash et autres…

    Hollande ne partira jamais, sauf sous s’il était délogé par la force, il tient trop à ses sous et à sa retraite juteuse sans avoir rien fait et rien de bien dans sa vie de mer2!!!

    Merci Santiago pour vos voeux, pour vous également… Espérons un miracle…!!!
    Bien à vous,

    J'aime

  6. Je partage totalement l’analyse faite ici par le Général Antoine Martinez qui est le bons sens même de son article. On ne peut plus accepter qu’un responsable politique s’arroge impunément tous les droits, y compris celui de bafouer les lois à sa convenance et les règles les plus élémentaires en matière de déontologie, de cet gabegie, n’oublions pas les journalistes qui eux n’ont aucun respect , mais alors aucun respect de leur déontologie il faudra sérieusement regarder les problèmes d’indépendance de la presse et de la justice !
    Pour tous ceux qui souhaiteraient conserver la mémoire de nos officiers supérieurs le moment venu. J’invite certains à lire cet écrit : https://observatoiredumensonge.com/2016/03/13/la-colere-et-le-courage/#comment-39297
    Des généraux et officiers supérieurs brisent l’omerta depuis 3 ans de « La grande muette. L’armée qui traditionnellement est discrète voire silencieuse, respecte son devoir de réserve. Mais il arrive un moment où elle n’a plus le droit de se taire et où elle a même le devoir de s’exprimer, car elle est aussi constituée de citoyens.
    Aussi nos généraux commencent sérieusement à donner leurs avis, ce qui entraîne des réactions psychotiques violentes de la part du gouvernement Hollande dont les nombreux échecs et trahisons sont à l’origine de tout ce fiasco.
    Contrairement à nos dirigeants actuels, l’armée, elle, est faite de patriotes ! Merci à ces officiers courageux qui se mettent en avant ! Nous leurs devons RESPECT…
    « On ment depuis des années aux Français quant à l’état de leur défense ». Le général Vincent Desportes, ancien général de division de l’Armée de terre, estime que l’armée française est aujourd’hui menacée. « Petit à petit, l’armée se dégrade et elle n’a pas les moyens de remplir sa mission ». Aujourd’hui, les armées françaises sont sur-déployées sur de très nombreux territoires. Nous n’arrivons pas à gagner les guerres dans lesquelles nous nous lançons », a regretté l’auteur de La Dernière bataille de France, aux éditions Gallimard. Sans compter, selon lui, l’opération Sentinelle, qui déploie, depuis janvier 2015, 10.000 sur notre territoire.
    « On fait croire aux Français qu’ils sont défendus »
    Il est trop aisé de prendre pour cible les militaires qui sonnent l’alarme. C’est leur métier, c’est leur devoir. Le devoir de réserve est parfaitement légitime lorsque le peuple fait confiance au gouvernement et que le gouvernement fait confiance à l’armée dans ses domaines d’expertises. Ce n’est aujourd’hui plus le cas. Il est évident qu’Il s’agit de désigner clairement l’ennemi, voir cet écrit : https://observatoiredumensonge.com/2016/03/27/nommer-lennemi-et-fixer-le-but-de-guerre/#comment-39200 Au-delà de l’État islamique, leurs soutiens sont le wahhabisme, le salafisme, financés par le Qatar, l’Arabie saoudite à qui nous vendons des armes et avec qui nous entretenons des amitiés. Dans cette affaire, nous nous comportons comme les vassaux des Américains. Il faut quitter l’OTAN, revoir nos alliances. Je ne suis pas un admirateur de Poutine mais dans le contexte du XXIe siècle, nous avons plus d’intérêts stratégiques en commun avec la Russie. Il faut également revoir le projet européen qui ne doit pas s’occuper uniquement de TVA et de taille de concombres mais de défis essentiels face à la Turquie d’Erdogan, l’afflux de migrants, la démographie.
    Oui vous avez raison de le dire mon Général »Encore un petit effort, Monsieur le Président »…
    Je rajouterai aussi que c’est un peu le monde à l’envers ! Nos militaires deviennent quelquefois plus cultivés et plus réfléchis que nos politiques.
    Qui s’en plaindra ?

    J'aime

  7. Il n’est pas assez « viril » pour démissionner. Il faut en avoir de ces « choses » pour le faire, et jusqu’à preuve du contraire, Hollande en est, politiquement, totalement dépourvu. Sauf lorsqu’il s’agit de sauter sur un scooter pour aller rejoindre une courtisane bas de gamme, à la barbe des flics.

    Général Martinez, pourquoi n’avez-vous pas tout fait pour « foutre » en l’air ce régime SS au Pouvoir, un jour de 14 juillet par exemple, celui où le FLN se trouvait à côté du sultan Hollande et parmi nos Armées Françaises ?

    Nous sommes en GUERRE. Nos ennemis nous massacrent sans compter et nos Armées ne répliquent pas. Pourquoi ? Pourquoi obéir aux ordres d’un Etat qui vend et soumet son peuple à l’islam barbare et meurtrier ?

    Le Général PIQUEMAL s’est rapproché de l’islam le croyant modéré …
    Le Général TAUZIN a fait de même.

    ET VOUS Général ?

    Pour moi il n’y a pas d’islam modéré. Il suffit de prendre le temps de LIRE le CORAN pour ne plus en douter.

    J'aime

  8. N’espérez pas voir ce pinocchio renoncer à ses quelques semaines de pouvoir si précieux pour son ego démesuré.
    Nous garderons de ce pseudo président un amer souvenir , ses déclarations , ses non décisions , ses reculades ridicules , son accoutrement disgracieux .
    La représentation de notre pays à l’international fut catastrophique grâce au feuilleton de la rue du cirque , il n’y a absolument rien de positif dans ce quinquennat de merde !!
    Cinq longues années perdues , mais pas pour tout le monde car pendant ce temps là , l’islamisme lui , pose ses jalons et nous érode patiemment .

    Je veux continuer à fêter l’epiphanie et manger ma galette , je veux aussi voir mes petits enfants chercher les oeufs de pâques ou se régaler des crêpes à la chandeleur , je veux également pouvoir déguster une bonne omelette pour le lundi de Pentecôte , fêter l’ascension et l’assomption ainsi que tout les saints le 1er novembre sans oublier bien entendu noël et la crèche de la nativite.

    Serait-ce trop demander de respecter le 14 juillet NOTRE FÊTE NATIONALE et les deux armistices du 8 mai et du 11 novembre !!!!

    Tout ce qui fait la France ce sont nos traditions , notre culture et nos croyances , alors bougeons nous le cul et ne capitulons pas devant une minorité envahissante !!!!

    Bonnes fêtes à toute la rédaction ainsi qu’à vos fidèles lecteurs.

    J'aime

  9. Bon article effectivement comme souvent sur ce site mais Hollande ne démissionnera pas d’autant que nous ne sommes plus qu’à 5 mois du premier tour et qu’il est encore capable de se présenter au dernier moment. Avec ces politiciens tout est possible.

    J'aime

  10. Merci pour ce texte mon général mais ne rêvons pas à la démission du président Hollande parce que ce dernier n’a aucune raison de le faire…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s