Macron commet une faute politique majeure

Un référendum pour inscrire la défense du climat dans la Constitution, c’est grotesque.
Ce n’est pas aujourd’hui le sujet prioritaire. Ce référendum est en plus pour Macron une erreur stratégique majeure, puisque quelle que soit la question, le NON l’emportera !!!

La Macronie, c’est la politique spectacle pour la télé, « en même temps » la démocratie est confisquée. Il est plus que temps de combattre ce danger pour nos libertés et de partager parce que « C’est notre combat » « Nous sommes en guerre ! » « Quoi qu’il en coûte ».

Macron commet une faute politique majeure

Par Alexandre Goldfarb

Un référendum pour inscrire la défense du climat dans la Constitution, c’est grotesque.
Ce n’est pas aujourd’hui le sujet prioritaire.
C’est visiblement encore et toujours un moyen de détourner l’attention des sujets les plus importants : violences généralisées, terrorisme islamiste, insécurité, chômage et le coronavirus qui sont les priorités de TOUS les Français.
Ce référendum est en plus pour Macron une erreur stratégique incroyable puisque quelle que soit la question, le NON l’emportera !!!

Même le général de Gaulle pour sauver son septennat avait proposé, en fâcheuse posture électorale, un référendum en 1969, qu’il perdit. Lui, de Gaulle, au moins, eut alors le courage de quitter la présidence de la République.

Attention contenu sensible ci-dessous :

Cela est passé inaperçu, pourtant c’est grave et dramatique pour l’avenir de la France. C’était un 4 décembre 2020… Sur le média BRUT que le Président Macron a pu parler pendant deux heures et vingt cinq minutes : excusez du peu.
Voici de source*** sûre, ce que le Président a déclaré sur des sujets brûlants.
À la question qu’est-ce qu’être Français aujourd’hui en 2020 ? Le chef de l’Etat a répondu « c’est participer à un projet, à une citoyenneté, adhérer à des valeurs : liberté, égalité, fraternité, laïcité ». Le Président de la République a rappelé l’importance d’expliquer « aux enfants de cette République [qu’ils sont] une chance pour elle. Et donc [que leur] histoire individuelle est une partie de notre histoire collective ». Pour cela, il a défendu trois propositions dont deux ont déjà été annoncées lors de son discours aux Mureaux :  
➔ L’apprentissage de l’arabe à l’école : « Quand vous connaissez l’arabe, c’est une chance pour la France. Ça a quelque chose à apporter à notre pays dans la vie de tous les jours pour connaître, la littérature pour l’enseigner à d’autres, pour pouvoir voyager, pour pouvoir commercer, pour rendre le pays plus fort ». 
➔ Un travail sur la réconciliation des mémoires dans lequel s’inscrit la mission qui a été demandée à Benjamin Stora sur la Guerre d’Algérie. 
➔ Le chef de l’Etat a également insisté sur la nécessité de mieux représenter certaines parts de notre histoire collective, et notamment de mieux intégrer l’histoire de la colonisation dans nos programmes, dans nos musées, : « Quand on parle d’identité française, c’est la grande histoire qu’on connaît tous. Mais c’est aussi des tas d’histoires tressées que toute cette jeunesse porte par son aventure familiale. Il faut savoir reconnaître ces mémoires, les partager. La reconnaître dans nos programmes d’histoire, beaucoup mieux qu’on ne le fait, la reconnaître dans nos musées. »
➔ Un appel à la contribution collective a été lancé pour identifier 300 à 500 noms de héros qui « conjuguent la diversité de toutes nos histoires ». 

à une question sur le vaccin, dans ce même entretien :
Pourquoi le Président ne se fait-il pas vacciner en premier pour montrer l’exemple ? « Je ne vais pas du tout faire l’inverse de ce que je recommande pour la population ». Parce que cela n’aurait pas beaucoup de sens vis-à-vis de la stratégie qu’il met en place, axée en premier lieu sur des publics prioritaires dont il ne fait partie, il se fera vacciner lorsque le vaccin aura été prévu en population générale.

« L’obligation de subir nous donne le droit de savoir ». Jean Rostand

L’indignation en France est sélective et permet à ce gouverne MENT de dresser un mur de fumée sur son incompétence…
Mais le pire est encore à venir.
Notez également que lorsqu’une décision est impopulaire, suppression du réveillon pour la Saint-Sylvestre, ce n’est pas Macron qui l’annonce mais son Premier ministre…
Comme, visiblement, peu de Français accepteraient de se faire vacciner, le gouvernement dès l’allocution de Castex a en fait précisé la suite.
C’est simple, il procède par petites touches successives, notamment en préparant l’opinion à des mesures qui sont annoncées par les médias, genre on est bien en démocratie.
Puis, en fonction, des sondages, ceux-là sont rarement publiés, la mesure est annoncée officiellement.
Ainsi, Macron et Castex testent en permanence l’opinion publique.
Donc pour les vaccins qui ne feront pas recette, Castex annonce le jeudi 10 décembre 2020, que le couvre-feu désormais sera national et de 20H à 6H puis il annonce qu’il n’y aura pas de réveillon pour le 31 décembre 2020.
Mais, et c’est là, l’astuce, dans le même temps, il déclare que les Français n’auront plus besoin d’attestation dans la journée et qu’ils pourront voyager à nouveau…
Résultat garanti : l’épidémie repartira à la hausse car le prier vecteur qui amplifie un virus c’est le brassage de la population.
Vous suivez !
Ce qui obligera Macron a annoncer un troisième re-confinement et ensuite cela permettra de rendre le vaccin obligatoire à cause de la nouvelle situation.

Macron, c’est le nouveau « petit père du peuple »…

Mais là,

Macron commet une faute politique majeure

Président-fondateur Observatoire du MENSONGE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

 

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Alexandre Goldfarb pour http://observatoiredumensonge.com

*** Source sûre puisque cela provient du site de l’Élysée !!!

Dessin de couverture par MUTIO pour URTIKAN

Le commentateur anonyme vous dit ce que les médias auraient du vous dire :

3 articles à lire absolument :

Pourquoi et comment le vaccin sera obligatoire après le 3ème confinement ?
La France a déjà commandé plus de vaccins que d’habitants ce qui démontre la mauvaise gestion actuelle et la volonté de vacciner tout le monde.
Par Henri de Gramond
https://observatoiredumensonge.com/2020/12/08/pourquoi-et-comment-le-vaccin-sera-obligatoire-apres-le-troisieme-confinement/

La démocratie est morte
La Macronie = politique spectacle pour la télé, « en même temps » la démocratie est confisquée. Il faut la combattre parce que « C’est notre combat » « Nous sommes en guerre ! » « Quoi qu’il en coûte ».
https://observatoiredumensonge.com/2020/12/05/la-democratie-est-morte/

La France en otage
Pas de réveillon pour le jour de l’an mais dès le 15 décembre, le droit de voyager à travers la France est autorisé, permettant ainsi la propagation du virus pour ensuite obliger à être vacciné.
https://observatoiredumensonge.com/2020/12/12/la-france-en-otage/

Pour « les tu crois » « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » et « la télé l’a dit » :

La France est le seul pays au monde où lorsqu’il y a des bavures contre la police ou des incidents ou des attaques, ce sont des syndicats qui viennent en parler.
Dans tous les autres pays du monde, c’est soit le préfet, soit le directeur de la police, soit le chef de la police, soit quelqu’un de haut placé dans la police, mais pas un syndicaliste. Cela en dit long sur l’état de délabrement d’une France en pleine débandade.


12 commentaires

  1. La fin de votre article est très intéressante car elle nous révèle que Macron ne veut pas se faire vacciner… Cela en dit long sur ce qui nous attend avec ce vaccin.

  2. Autant être clair : je voterai NON, peu importe la question posée. Macron veut un plébiscite, il aura son Waterloo.

  3. Macron n’étant pas de Gaulle, il perdra son référendum mais ne démissionnera pas. Sinon bravo pour votre article et la vidéo sensible est super.

  4. Superbe site avec de nombreux auteurs et des textes souvent épatants. Je partage et je soutiens.

  5. Ce référendum n’a pas lieu d’être puisque le climat est déjà inscrit dans la Constitution ! Le but est clairement politique consistant à piquer des voix aux écolos car si un candidat écolo se présente, Macron sera en danger. La mode est à l’écologie politique…

  6. Superbe article, criant de vérité à l’image du dessin en couverture. Il est évident que Macron est complétement à l’Ouest en proposant ce référendum en pleines crises du virus, de l’économie et de la violence. Il se moque carrément des Français et il va perdre à coup sûr ce référendum : pourvu qu’il parte après.

    1. Nouvelle opération de pure com. destinée à détourner l’attention des véritables urgences du pays, comme dit dans l’article de Mr Goldfarb. Et ne comptez surtout pas sur Macron pour s’en aller en cas d’échec. N’est pas De Gaulle qui veut : il se contentera d’une explication fumeuse devant les « journalistes » stipendiés des chaînes publiques, genre « nous devons faire preuve de plus de pédagogie afin que les Français comprennent mieux les enjeux » histoire de nous faire comprendre que, comme d’habitude, nous avons voté comme des bœufs, démonstration étant ainsi fait que le référendum ne sert à rien face à une population inculte. Le refus de toute remise en cause personnelle : le marqueur infaillible de la perversion narcissique.

Laisser votre commentaire