“Sauvons la liberté, la liberté sauve le reste.”

Des professeurs en médecine, émérites et reconnus, sont mis sans vergogne en accusation, et le gouvernement impose un nouveau diktat sanitaire, la France s’enfonce dans la dictature.

“Sauvons la liberté, la liberté sauve le reste.”

Par Alexandre Goldfarb

Cette citation de Victor Hugo dans « Choses vues », livre paru en 1851, est d’une brûlante actualité à l’heure où le macronisme tend à vouloir instaurer un véritable despotisme en France. 

Des professeurs en médecine, émérites et reconnus, sont mis sans vergogne en accusation, et le gouvernement impose un nouveau diktat sanitaire, la France s’enfonce dans la dictature.

C’est un scandale sans précédent qui vient alourdir le dossier des incompétents au pouvoir, après le refus de laisser travailler correctement le professeur Raoul, voici la dégradation du professeur Perronne, en attendant leur punition finale que ne manquera pas de signer le Conseil de l’Ordre des médecins, qui en sortira affaibli et minable. Pour la petite histoire, ce Conseil a été créé sous Vichy en 1940, funeste présage ?
Du jamais vu à ce jour ! Et surtout, c’est une honte pour la France.

Nous vivons dans un drôle de monde où l’on a plus le droit de dire ce que l’on pense et même plus le droit d’exercer son métier (§ l’interdiction pour le professeur Raoult d’utiliser la chloroquine)
Ainsi, le professeur Perronne a été sanctionné, comme avant lui, le professeur Raoult.
Une punition sans rapport avec leur métier !
Qu’elle leur(s) faute(s) ?
Aucune faute professionnelle ne peut leur être reprochée, par contre, ils ont alerté l’opinion publique sur les dangers d’une politique de santé qui apparait de plus comme mauvaise et inadaptée à cette épidémie du coronavirus.
Ils ont osé dire des vérités qui dérangent la bien-pensance : impensable par les temps qui courent.
C’est un crime de « lèse-Macron » !
La France n’est plus en l’occurrence une démocratie, car dans la constitution, La Libre parole est inscrite.
Ce déni de s’exprimer en public fait immédiatement penser immanquablement à la Russie (URSS) et à la RDA des années 50 .
Le pouvoir français actuel recrée ainsi le fameux Complot des Blouses blanches intenté à partir de janvier 1953 par Staline à des médecins, sous de faux prétextes pour pouvoir les condamner à mort.
C’est un triste retour en arrière que l’on aurait aimé ne plus jamais revivre.
Cette mainmise de Macron sur nos libertés est épouvantable.

Cette décision est scandaleuse contre un professeur émérite et reconnu comme Christian Perronne, comme la décision était inadmissible contre le professeur Didier Raoult.

La France est-elle donc tombée aussi bas pour vouloir punir deux grands professeurs, qui chacun de son côté, méritent un profond respect.
Que ce soit le professeur Perronne ou le professeur Raoult, ils n’ont pas à subir pareille indignité.

L’article prémonitoire : « un scandale ordinaire« , publié le 25 octobre dernier…

La Macronie, c’est la politique spectacle pour la télé, « en même temps » la démocratie est confisquée. Il est plus que temps de combattre ce danger pour nos libertés et de partager parce que « C’est notre combat » « Nous sommes en guerre ! » « Quoi qu’il en coûte ».

“Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole. Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.”
André Guillois / Liberté, égalité, hilarité

On nous serine que le vaccin ne sera pas obligatoire pourtant dans le même temps le premier ministre Jean Castex, après une mesure qui confirme que ce vaccin pourrait devenir obligatoire.
La députée de centre droit (UDI) Valérie Six a proposé d’établir une sorte de sésame pour toute personne qui aura été vaccinée. l’idée serait d’instaurer « un passeport vert » avec la mention vacciné !
Ce qui revient à créer deux catégories de citoyen : ceux qui auront le passeport vert et ceux qui ne l’auront pas. C’est une atteinte totale à la vie des Français, un déni de démocratie évident et avéré, et c’est dramatique car cela confirme toutes les écrits que nous avons publiés sur ce sujet : vu le nombre de vaccins acheté par le gouvernement, il était évident qu’il serait d’une manière ou d’une autre que la vaccination soit rendue obligatoire.
Le gouvernement pourra décider qui est un bon citoyen ou qui est un mauvais citoyens, c’est du jamais vu en France !

Lundi 21 décembre 2020, le Premier ministre Jean Castex a présenté en Conseil des ministres un projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires.
Le projet de loi prévoit précisément que «le Premier ministre peut subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transport ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités à la présentation des résultats d’un test de dépistage établissant que la personne n’est pas affectée ou contaminée, au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin, ou d’un traitement curatif.» Et ce alors même qu’Emmanuel Macron a clairement affirmé, à plusieurs reprises, que le vaccin ne serait pas obligatoire dans le pays.
C’est clairement un mensonge de plus à rajouter à l’article publié sur Observatoire du MENSONGE :
Les 7 mensonges capitaux
Un point essentiel est à souligner : la Macronie crée un précédent gravissime puisqu’en voulant délivrer un passeport, ce serait en complète violation du fameux « secret médical ».
est-ce que le docteur Véran, piètre ministre de la Santé, sera convoqué aussi par le Conseil de l’Ordre des médecins ?
Le parallèle entre 1939 et 2020 est hélas saisissant.

Les deux faits décrits ci-dessus, attaque des professeurs Perronne et Raoult, extension de l’état d’urgence sanitaire, vont dans le même sens : celui de priver le citoyen de sa liberté.

On est dans la pure dialectique socialiste : un jour c’est blanc et le lendemain c’est noir.
On dit tout et son contraire.
Puis, en douceur, presqu’inaperçu, le pire s’installe comme une chape de plomb sur toute la France.

“Sauvons la liberté, la liberté sauve le reste.”

Président-fondateur Observatoire du MENSONGE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

 

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Alexandre Goldfarb pour http://observatoiredumensonge.com

Pour « les tu crois » « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » et « la télé l’a dit » :

Ce qui est sûr, avec Macron Castex et les autres, c’est que nos libertés sont confisquées, certes, en douceur, mais la finalité est la même. Ce pouvoir incompétent, méprisant et arrogant emmène les Français dans une vraie dictature, qui finira forcément par leur apparaître comme telle.

Les Français pourront toujours méditer sir ce poème écrit en 1946 par le pasteur Martin Niemöller, 1892-1984, théologien allemand et créateur de l’Église confessante :
« Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit,
je n’étais pas communiste.
Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit,
je n’étais pas social-démocrate.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit,
je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus me chercher,
il ne restait plus personne pour protester. »

Le commentateur anonyme vous dit ce que les médias auraient du vous dire :

3 articles à lire absolument :

Pourquoi et comment le vaccin sera obligatoire après le 3ème confinement ?
La France a déjà commandé plus de vaccins que d’habitants ce qui démontre la mauvaise gestion actuelle et la volonté de vacciner tout le monde.
Par Henri de Gramond
https://observatoiredumensonge.com/2020/12/08/pourquoi-et-comment-le-vaccin-sera-obligatoire-apres-le-troisieme-confinement/

La démocratie est morte
La Macronie = politique spectacle pour la télé, « en même temps » la démocratie est confisquée. Il faut la combattre parce que « C’est notre combat » « Nous sommes en guerre ! » « Quoi qu’il en coûte ».
https://observatoiredumensonge.com/2020/12/05/la-democratie-est-morte/

La France en otage
Pas de réveillon pour le jour de l’an mais dès le 15 décembre, le droit de voyager à travers la France est autorisé, permettant ainsi la propagation du virus pour ensuite obliger à être vacciné.
https://observatoiredumensonge.com/2020/12/12/la-france-en-otage/

Cette vidéo ne dure que 15″ mais vaut le coup…


10 commentaires

  1. Si je dis Révolution, = va-t-on dire de moi, que je suis un forcené !?
    J’ai 80 ans… et je suis prêt encore ! Pour sauver la France, mes enfants, la Liberté…Le temps passe, les commentaires ne suffisent plus .
    La seule et unique solution = La REVOLUTION !

  2. Le temps est venu de prendre pelles et pioches, et de monter sur Paris…Le plus grand massacre de l’histoire de l’humanité a commencé.
    Refusons ce vaccin mortifère.

  3. Merci pour cet article qui remet les pendules à l »heure dans cette Macronie de plus en plus totalitaire et pourrie.

    1. En plus, Castex est passé outre l’Assemblée nationale, ce qui est la preuve qu’il n’agit pas en démocrate et ne respecte pas le peuple français. L’État d’urgence est prorogé sans que personne ne puisse le contester. Donc, nous sommes bien dans une dictature. comme écrit dans l’article de M. Goldfarb.

    2. Bel article en effet sur deux sujets importants. La France est gouvernée par un petit dictateur qui a la chance de ne pas avoir d’opposition, alors, que là, franchement, tous les partis d’opposition devraient appeler à manifester partout contre cette dictature macroniste.

  4. Macron annonce qu’il fera beau puis Castex qu’il fera mauvais… Les deux font la paire pour appliquer une propagande intense et grave. Alors, quand ils sentent qu’ils ont été trop loin, ils font semblant de faire marche arrière, mais c’est un leurre. On se croirait vraiment en URSS.

    1. Je confirme c’est comme avant chez nous en URSS… Bon, on ne tue pas encore les opposants mais cela finira par arriver. Macron serait-il devenu fou ?

    2. C’est exactement cela sauf que, grâce aux médias qui le répètent en boucle, cela fonctionne toujours.

Laisser un commentaire