Duperie sanitaire et politique


Il y a maintenant plus d’un an que, stoïquement, les Français subissent une dictature sanitaire intrusive qui pourrit toute la vie sociale et démocratique. 

Duperie sanitaire et politique

Par Claude Picard

Il y a maintenant plus d’un an que, stoïquement, les Français subissent une dictature sanitaire intrusive qui pourrit toute la vie sociale et démocratique. Cette dictature, instaurée par Macron et soutenue par une élite corrompue, perverse et dégénérée, n’est que la conséquence et l’aboutissement de la crise sociétale globale qui touche le monde occidental depuis quelques décennies. Le coronavirus a été un révélateur de cette crise et, surtout, il a été un prétexte pour nous servir la soupe de l’idéologie mondialiste : transhumanisme, multiculturalisme et salariat à distance. En France, sans la présidence d’un Macron libéral et, « en même temps« , servile laquais de l’Union européenne, l’effet aurait été moindre. Pas de chance, nous avons eu, Macron ! Qui, en voulant aller vite en besogne dans l’achèvement d’une société ultralibérale, nous a imposé, abruptement, sa vision totalitaire du traitement sanitaire d’une l’épidémie. Depuis, rien ne va plus ! 

Le 23 mars a été l’anniversaire de la mise en place de l’état d’urgence sanitaire ; un an déjà ! Et nous y sommes encore pour longtemps. Véritable dictature, cet état d’urgence devait être temporaire, mais il est constamment prolongé, car il arrange trop bien les incompétents qui nous gouvernent : cela leur évite de rendre des comptes et cela leur permet de reporter des élections régionales qui s’annoncent désastreuses pour eux. Ces élections devaient se tenir en mars, puis en juin et finalement, il est question de les organiser en septembre ou en octobre… Les élections présidentielles auront-elles lieu à la date initiale ? Macron et ses acolytes bafouent la démocratie. Il n’y a plus de démocratie ! Dorénavant, toujours en état d’urgence, le pays s’enfonce un peu plus chaque jour dans la duperie politique.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Et que dire de la crise économique, dont la France ne se relèvera pas sans dommages : c’est la Bérézina ! Le re-confinement de nouveaux départements coûtera presque un milliard et demi par mois, auxquels s’ajoutent les mesures de soutien qui coûtent, elles aussi, un peu plus d’un milliard par mois. Soit, plus de deux milliards par mois. Le déficit de la Sécurité sociale se creuse : les seuls tests PCR lui coûtent 20 millions par jour ! Les Comptes publics précisent que la crise sanitaire nous fait perdre 160 milliards… Et ce n’est pas fini ! L’État devrait dépenser environ 32 milliards d’euros pour soutenir l’économie en 2021 et l’an dernier, ce sont 47 milliards qui ont été dépensés pour ce soutien. Le déficit public a atteint 9,2 % du produit intérieur brut (PIB) et la dette s’est envolée à 115,7 %, selon l’INSEE. Au total, la dette publique atteint, aujourd’hui, les 2 650,1 milliards d’euros. La banqueroute nous guette ! On peut aisément en déduire que notre économie à genoux sera l’alibi idéal pour convaincre les Français d’une nécessaire privatisation généralisée de toute l’économie et de la finalisation du démantèlement de notre modèle social. La mutation ultralibérale, tant rêvée par Macron, est en marche. Le coronavirus a été une aubaine pour les ultralibéraux. Pour les Français, c’est une dévastation !

Quand on pensera à tous les mensonges, à tous les conflits d’intérêts et à toutes les manipulations que nous avons dû subir, de la part de Macron et de ses compères, on croira avoir rêvé. Comment tout cela a-t-il pu être possible ? Parce que les Français sont des veaux, comme disait le Général de Gaulle ? N’est-ce pas, plutôt, la mise en place et le maintien d’une pandémie de la peur, une peur sournoise et insidieuse, qui a été le facteur déterminant pour paralyser tout esprit critique et, plus généralement, toute l’intelligence et tout le discernement qui auraient été nécessaires à la compréhension d’une épidémie ? En tout cas, jamais, dans l’histoire de l’humanité, une telle panique n’avait pas été provoquée par une maladie virale. Précédemment, le sida, autrement plus mortel que la Covid, n’avait pas déclenché une quelconque restriction de liberté, sexuelle ou autre. Et pour cette maladie sexuellement transmissible, aucun vaccin n’a été découvert, à ce jour et depuis 40 ans… On cherche toujours ! Pour la Covid, il n’a pas fallu plus de six mois… 

Malgré ce « progrès« , et malgré tous les vaccinés sur le territoire – à peu près 10 millions – le coronavirus, en mutant, court toujours. Nous aussi ! Et là où il aurait fallu un peu de bienveillance et un peu d’empathie envers ses administrés, nous n’avons eu que de l’arrogance et du mépris de la part d’un Macron, largement discrédité pour sa gestion de crise calamiteuse. Néanmoins, il continue à nous faire endurer son abjecte dictature sanitaire. 
Il serait peut-être temps de lui dire : ça suffit !

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦


Abonnez-vous gratuitement à notre chaîne


Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE


Vous aimez ? Merci de nous aider !

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

2 commentaires

  1. Excellent article bien illustré avec ce bateau qui vogue on ne sait où comme ce gouvernement d’incompétents prétentieux.

    J'aime

  2. Vous avez raison d ele souligner : depuis un an le pays s’enfonce et le pire, c’est que Macron, Castex et Véran se pavanent, cela est insupportable et honteux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.