L’autocrate est bien en campagne pour la présidentielle.

Créer deux catégories de citoyens, les bons et les pestiférés. Une aberration éthique, juridique et démocratique qui n’a pas sa place dans notre démocratie.

   L’autocrate est bien en campagne pour la présidentielle.

Par Nanouche

Covidictature sous réserve de perdre son droit à une vie normale. Pass sanitaire dès 12 ans, vaccination obligatoire, sanctions et licenciements. Hystérie totale ! Les mesures liberticides de l’autocrate qui a pris goût à la schlague ! Jupéteux a tellement peur que les Français aillent le chercher, que c’est d’une manière tordue qu’il a annoncé l’extension du pass qui revient à instaurer une vaccination obligatoire qui ne dit pas son nom, et à créer deux catégories de citoyens, les bons et les pestiférés. Une aberration éthique, juridique et démocratique qui n’a pas sa place dans notre démocratie. Depuis plusieurs semaines, le gouvernement a décidé de faire du non vacciné le bouc émissaire de la situation sanitaire. Tout un chantage au reconfinement s’est mis en place, avec pour conséquence un climat absolument détestable, voire haineux. Pire, c’est un renversement complet de l’idée même de citoyenneté, où le nouveau citoyen n’a de droits qu’à la condition qu’il produise la preuve de sa bonne santé, sidérant ! Alors que parmi les droits des citoyens figure la liberté de disposer de son corps !
Mais est-ce que l’on se rend compte de ce que signifie le fait que la citoyenneté est désormais conditionnée à la bonne santé ?

Le variant Macron, le 20 décembre 2020 : « je le dis, je le répète : la vaccination ne sera pas obligatoire ». Un quinquennaze de mensonges et de fiascos, de propos délirants, de comportements indignes de la fonction, de clientélisme outrancier, de dénigrements, de provocations, de calomnies, de chantages, d’infantilisation, etc. pour celui qui est une insulte au pays et aux Français, après le délitement de la société qu’il a instaurée et la déliquescence de l’ordre, ivre de lui-même, se voit en sauveur de la nation et même en protecteur.Tous les principes fondateurs de notre démocratie sont réduits en morceaux. Ce type est complètement dingue. Bon à envoyer dans les poubelles de l’Histoire ! 

FranceInfo le 14 avril 2021 : « les détenus ne sont pas des cobayes, ils ont le droit de refuser la vaccination. C’est une question de dignité », phrase signée Dupont-Moretti. 

Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des Lois, à propos du pass sanitaire il y a deux mois : « j’ai tenu à inscrire noir sur blanc dans la loi qu’un restaurant, un cinéma ou un théâtre ne pourra pas l’exiger. C’est une question de libertés publiques. Le Parlement est extrêmement vigilant » le 13 mai 2021. Elle avait même fait voter un sous-amendement avec des garanties renforcées, puisque pour elle, « il n’était pas question que l’accès aux lieux de notre vie quotidienne soit subordonné au pass sanitaire (…) discrimination, blablabla ». Elle se félicitait en commission d’avoir organisé une table ronde avec des professeurs de droits et membres du Conseil d’État qui étaient allés dans son sens. Macronistes = tartuffes. Où sont les garde fous ? Le Conseil d’État, la CNIL, le Parlement… Il s’en fout. Il a décidé tout seul, alors comment ces institutions, censées nous protéger de l’arbitraire et des atteintes à nos libertés fondamentales, justifieront leur (probable) validation de la nouvelle mouture du pass ?

UbuVéran : « à partir du 15 septembre, si vous êtes soignants et pas vaccinés vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez pas payé » annoncé sur un ton jouissif.  

Hier, les soignants étaient applaudis tous les soirs, remerciements hommages reconnaissance de la nation un jour, et vlan le lendemain, ils sont montrés du doigt comme des pestiférés, et accusés d’être responsables de ceux qui ne veulent pas se faire vacciner. Quels dirigeants ! Chapeau bas, messieurs, vous n’avez jamais atteint un tel point de dénigrement. Sanctionner voire licencier ceux qui aujourd’hui sont passés au travers de la Covid faute que vous n’ayez pu leur donner le matériel nécessaire pour se protéger et qui ont malgré tout fait leur travail… C’est lâche. Rejeter la faute sur les autres pour masquer ses turpitudes, son irresponsabilité, c’est d’une lâcheté inouïe ! Ce qu’il va se passer, une fuite des professionnels et cette obligation avec le bâton rendra l’embauche encore plus difficile alors que les hôpitaux sont en sous-effectifs, sous tension et cela va ajouter de la complexité à la complexité qui est déjà intenable ! Quant à la satisfaction de certains aux annonces de Macronéron, elle effraie plus que les annonces elles-mêmes. Ils sont heureux d’avoir goûté : au bâton, aux privations de libertés et autres puisqu’ils en redemandent. Honte à ceux qui font des différences entre les Français, honte à ceux qui excluent une partie de la population. Celui qui avait avec arrogance dit « allez vivre en dictature, vous verrez ce que c’est » foule aux pieds toutes les libertés publiques. Vous resterez ‘libre’ mais « en même temps » sans pouvoir vous rendre nulle part ! « Notre choix est simple partout, nous aurons la même démarche : reconnaître le civisme et faire porter les restrictions sur les non-vaccinés plutôt que sur tous ». Il devrait ouvrir un Goulag ! L’autocrate a pris goût à la schlague et se comporte comme ceux qu’il aime dénoncer à savoir les « dictateurs » d’autres pays qui seraient contre la démocratie.. Et en France, il instaure une société du contrôle et de discrimination généralisée. Démocrature d’un ersatz de président pharisien en campagne ! Ah, ce « Nouveau Monde » dans lequel il fait si bon vivre avec ses jours heureux.

Macronéron tient son slogan pour 2022 : « bâtir la France de 2030 » alors qu’il s’évertue avec application à la démolir depuis plus de quatre ans. Hors Covid, plongée abyssale de la dette, des déficits, etc., mais monsieur autosatisfait de lui, comme d’habitude, a annoncé que la croissance devrait s’établir à 6% en 2021… Grâce à son « quoi qu’il coûte ». « Cette croissance à 6% place la France en tête des grandes économies européennes », traduction :  « je suis le meilleur, je suis le plus fort ». Fanfaronnant il a mis en avant la création de 187.000 emplois en mai, même si 300.000 emplois ont été détruits depuis le début de l’année. Et le ‘Mozart de la finance » qui a plombé tous les comptes de la France pour des décennies annonce le plan après le plan de relance, avec des milliards d’argent magique que nous n’avons pas, mais qui sont « en même temps » annoncés pour: « faire émerger dans notre pays et en Europe les champions de demain qui, dans les domaines du numérique, de l’industrie verte, des biotechnologies ou encore dans l’agriculture, dessineront notre avenir ». Il a tout réussi et même que tout est inédit. Tout est bien inédit, effectivement, mais dans le mauvais sens. Et des promesses en veux-tu en voilà… Blablabla. Pour sauver les meubles et rassurer Bruxelles, il s’aventure sur le terrain de la démagogie et des promesses intenables. Son bilan est aussi calamiteux sur le plan national qu’à l’international où il a ridiculisé la France dont manifestement il n’a pas le sens. La démonstration la plus forte, sans paradoxe, de son impuissance, incompétence notoire réside non seulement dans la surabondance du verbe creux, mais dans la multiplication des lois depuis 2017. 

Complaisance des médias. Aucune réaction à l’annonce fanfaronnante de Mégalo1er sur la taxation des GAFA alors que ce même lundi l’UE a annoncé que cette taxation était abandonnée suite aux pressions de Washington !

Il est bien en campagne pour la présidentielle avec cette allocution qui lui a servi de tribune démagogique électorale. Réforme des retraites : Manu1er a assuré que tous bénéficieraient à l’avenir d’une «pension digne, d’au moins 1.000€ par mois». Mensonge éhonté, la réalité serait – 20% pour tous !! L’affirmation que la valeur du point ne baissera pas est en soi déjà une promesse de voleur puisque si ce point n’est pas réindexé c’est déjà une dévaluation programmée comme cette fameuse année sans indexation des retraites. Macronéron a déjà volé les retraités et s’apprête à recommencer. Quant à la réforme de l’assurance chômage, tout le monde a compris que là aussi ce sera un coup de rabot. 

Achète voix des jeunes : il a également annoncé un « revenu d’engagement » pour les jeunes sans emploi ou sans formation, particulièrement touchés par la crise sanitaire, séquence empathie. « Accompagnement de notre jeunesse, meilleure prise en charge des aînés, c’est un nouveau pacte français entre les générations qu’il nous faut bâtir pour notre nation », après les avoir montés les uns contre les autres ! 

« Quant à nos aînés et nos concitoyens en situation de handicap trop souvent confrontés à une solitude sans solution, nous leur devons une grande ambition humaniste pour l’autonomie, un accompagnement renforcé pour le maintien à domicile, des maisons de retraite modernisées », câlinothérapie. Esquissant une réforme de la prise en charge de la perte d’autonomie. On lui en parle de sa réforme concernant l’AAH avec des couples obligés de divorcer ? Et l’autre ose nous parler d’humanité alors qu’il a un affect de galet !

Bientôt, les médias le présenteront comme un recours contre le chaos qu’il a engendré !

Il a réussi à cristalliser sur sa personne la détestation d’une grande partie de la France et pour cause. Mensonges répétés et éhontés sur l’épidémie et sur les vaccins, autosatisfecit, culpabilisation, menaces, prises en otage des Français même en vacances, atteintes graves aux libertés individuelles et à l’autorité parentale, discrimination, stigmatisation, boucs émissaires à ses fiascos récurrents.
Pour quelle raison ne pas le réélire, puisque d’après lui, vous n’avez aucune raison de vous plaindre ?

Nanouche

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression ! Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

 

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer

Dessin de couverture par SIÉ pour URTIKAN


Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

3 commentaires

Laisser un commentaire