La loi des naïfs !

Cela ne va pas mieux contrairement à la litanie que nous impose le Président.

Lire la suite

Publicités

Retour à la vérité

Vous aimez ? Vous transmettez !

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

PARTICIPEZ 

en commentant ce texte. Merci !

Retour à la vérité

La vieillesse est comme un compte en banque : tu retires ce que tu as amassé…

Nous y voici ! La France a vécu au dessus de ses moyens, elle a pendant quarante ans accepté l’inacceptable : la perte de sa propre nationalité.

Je ne sais pas si dire cela est être considéré comme raciste et à la vérité je m’en moque complétement.
Savez-vous pourquoi ? Parce que je veux continuer à manger ce que j’aime, m’habiller comme il me plait, voir le visage des femmes, plonger mon regard sur leurs belles formes, dire ce que j’ai envie de dire et par dessus tout rester français.

Accepter l’inacceptable, c’est un phénomène propre à l’Occident en déroute qui n’a toujours pas compris qu’il était confronté à une guerre de religion, une croisade : la Guerre Sainte ou JIHAD. L’Occident a sécrété une Société ULTRALIGHT© Une société en l’état sans avenir et bien triste.

Quand j’ai écrit 2034, l’année où je me suis posé une seule question : est-ce que ma date est bien choisie ? N’était-elle pas trop lointaine ?

Je ne comprends pas que les français pourtant évolués, souvent à la pointe du progrès et des inventions, sans oublier les sciences, soient à ce point incapables de voir la réalité.
Le conflit Israélo-arabe est sur ce point un modèle d’aveuglement collectif.
Je ne reviendrai pas dessus tant de choses ont été dites ou écrites que cela n’apporterait pas davantage.
Juste un détail qui a son importance dans ce conflit c’est la langue de bois utilisée par nos médias, politiques et autres associations.
C’est simplement terrifiant.
Pour éclaircir la situation, il faut juste ici rappeler que les israéliens ont évacué Gaza sans contrepartie en août 2005. Que les médias ont toujours parlé ensuite de l’occupation israélienne de Gaza alors que ceux-ci l’ont totalement quittée : comment occuper un endroit où l’on est pas ?

Tiens un autre exemple tout frais : le journal, que dis-je, la bible des bien pensants, Le Monde titrait mercredi 21 novembre 2012 : « Trêve respectée à Gaza» (entre Israéliens et arabes) et ensuite « ‎Dans l’heure qui a suivi la trêve, douze roquettes ont été tirées sur Israël… » Quelles sont la rhétorique ou la dialectique qu’il faut pour oser écrire pareille désinformation ? Si trêve il y a c’est sans armes alors que pour l’ImMonde©, la trêve c’est quand on vous bombarde. C’est nouveau et personne ne s’en offusque (à part ma belle-sœur Anne-Ju à juste titre).

C’est toujours pareil, à croire que les médias savent d’avance que les français vont tout accepter, tout gober et bien entendu les croire. C’est ici la télé a dit qui prime sur tout autre mode de pensée. C’est quand même incroyable et cela explique aussi comment n’importe quelle dictature peut arriver en douceur démocratiquement.
Je n’ose imaginer Staline ou Hitler avec les moyens de communications actuels…Je ne crois pas que je serais là.

Tenez regardez la comédie qui se joue à l’UMP, il est traité comme un drame national. Comme si un tsunami s’était abattu sur la France et pendant ce temps, « Moi je » continue à la couler la France.
Un Fillon qui ne supporte pas sa défaite face à un Copé girouette qui ne peut tenir un cap : cela résume toute la faiblesse et l’incapacité de cette droite à s’affranchir du regard et des critiques de la gauche.
Car le vrai problème de cet événement presque normal ou anodin réside dans l’attitude des dirigeants de l’UMP qui prouve combien cette droite molle est incapable de réagir et de s’opposer.
Car que lui demande-t-on à la droite sinon de s’opposer et de représenter les « autres » français ? Ceux qui ne veulent pas du national-socialisme.

Notre bon vieux système politique qui a souvent tendance à vouloir revenir au passé est obsolète. Mieux il est hors du temps présent. Croyez-le ou non, je suis sûr qu’il est fini, terminé et que ses dirigeants ne se rendent même pas compte.

A l’heure de la communication rapide et libre via Internet, les politiques d’antan sont hors jeu.

Oui Monsieur Fillon, Monsieur Copé et les autres, vous n’êtes plus dans le coup aujourd’hui. Vous êtes « has been », dépassés et lorsqu’il fallait écouter les français, vous avez préféré être sur les plateaux télé pour vous entendre parler et vous faire agréer par la gauche et les médias, valets serviles et sans panache.

Ah comme c’est facile de prononcer des mots creux, des mots rabâchés et des mots dont les français sont saoulés. Mais écouter, répondre et faire attention, c’est cela que vous auriez du faire.

C’est trop tard car vous avez failli tous autant que vous êtes. Pour la gauche ce n’est pas mon problème mais pour la droite avec ce mépris dans vos regards, cette arrogance totale et ce dédain naturel que vous affichez, maintenant c’est devenu absolument insupportable. D’ailleurs vous êtes nommément cités sur la Liste des méprisants !

Je suis sûr que les médias vont pâtir et pâtissent même déjà pour leur parti pris éhonté. Des médias qui sont en mode désinformation© et roulent pour la gauche exclusivement.

Les téléspectateurs ouvrent les yeux et ferment la télé, ce qui a pour principale conséquence de faire baisser les investissements publicitaires et la rentabilité des chaînes. C’est en touchant au portefeuille que nous les atteignons vraiment. Les français qui comme moi ont rendu CANAL + depuis le 6 mai sont de plus en plus nombreux. Ceux qui ne regardent plus les informations sur TF1, France 2 et autre I Télé, LCI sont en constante augmentation. Les annonceurs l’ont constaté et en tirent des conclusions.

Les médias devront se réformer pour survivre.

A force de nous mentir, ils nous font partir.

Vous auriez vu ce vendredi matin, ces médias annoncer, les sanglots presque dans la voix, que Sarkozy n’était que « témoin assisté ». C’était pathétique et tellement révélateur de leurs petits états d’esprit I Dramatiquement haineux pour des présentateurs vedettes qui gagnent au moins par mois 30 fois le SMIC !
Il fallait le voir pour le croire.
Leur haine du « Sarko » était Impossible à cacher.
Pensez donc un interrogatoire qui dure plus de douze heures et rien derrière contre le Président de leur haine.

J’ai presque eu pitié de leur chagrin.

Rassurez-vous, je me suis vite ressaisi happé à nouveau par les rebondissements et autres secousses de l’affaire du mois : une banale élection à l’UMP vire au cauchemar.

C’est que l’ami des islamistes, le Frère Juppé venait de poser ses conditions pour régler le litige de la présidence de l’UMP.
Juppé demande à voir avant ce dimanche soir Fillon et Copé autour d’une même table. J’ai un scoop ce ne sera pas chez Laurent, le restaurant préféré de « Moi Je ».Juppé souhaite par ailleurs que tous les pro-Copé et les pro-Fillon se retirent de la commission des recours. Enfin, il exige que cette commission ne se réunisse pas avant que la médiation ne soit elle-même constituée.
La maîtresse de la maternelle en est restée atterrée. Car Juppé s’est montré dur envers les enfants.
Les médias sont aux abois au cas où, quand même improbable, un des deux postulants, refuseraient de se mettre à table. Là on serait privé de dessert.
La tragédie chère à Giraudoux est en place. Les acteurs sont au point et ont un sacré bagage avec eux. La pièce « UMP plus jamais comme avant » devrait être le tabac de la Comédie Française.
Les français, c’est sûr, resteront les dindons de la farce pendant que les trois tristounets dineront ensemble ce dimanche et que rien de concret n’en sortira. Fillon mauvais perdant fera sa tête des mauvais jours, Copé son sourire à la Fernand Raynaud et Juppé sa mine déconfite. Plus tard on parlera d’un spectacle de Grand Guignol.
Marine et son père doivent pisser de rire. Même que Marine a déclaré à la radio « L’UMP est aujourd’hui fracturée. Je pense que nous avons de beaux jours devant nous ». (France Info du mardi 20 novembre). Quelle clairvoyance !
« Moi Je », paraît-il, a appelé son docteur personnel au château pour qu’il calme son fou rire car à cause de l’UMP, il ne peut pas se montrer ainsi en public alors que la France est en crise mais pas de rires.
Mon boucher m’a dit « vous avez vu ces têtes de veaux, ils ont vraiment tous du persil dans la gueule ».
Mon boulanger m’a conseillé de serrer les miches.
Ma charcutière m’a proposé de commencer par un pâté pour les croûtes et de terminer par une choucroute. Mais que les saucisses c’étaient nous.
Mon cordonnier m’a dit qu’il en avait plein les bottes.
Tout cela pour dire que les comiques troupiers de l’UMP finissaient par lasser le bon peuple. C’est ce résultat réjouissant et marque, n’en déplaisent aux caciques, la victoire du Peuple. je crois qu’enfin la France commence à se réveiller pour se mettre debout…
C’est debout pour la France !
Que leurs émois et autres simagrées, ils pouvaient se les carrer quelque part.
La cour de récréation comme la maternelle doivent fermer et qu’ils n’auront pas de garderie à cause de la grève des maîtresses.

Mon conseil : c’est le moment de rendre sa carte d’adhérent à l’UMP avec un petit mot du genre : je vous remercie de m’avoir pris pour une pomme. Pomme qui est le fruit emblème de ce mouvement.

A l’UMP en avant égale partir en arrière.
Plus ridicule qu’eux tu meures.

  SCOOP  :  

Je vous garde mon scoop pour la fin et la meilleure info depuis l’arrivée de « Moi Je » à l’Elysée. Pour les « tu crois », « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai », vous avez entendu que la note financière de la France était baissée par l’agence de notation économique Moody’s.

Dès cette annonce connue, le Ministre de notre économie et de ce qu’il en reste, Pierre Moscovici a déclaré que la perte du triple A pour la France était le fait du même Sarkozy.

il n’aura échappé à personne sauf aux socialistes français, aux médias et à pas mal de français, que ladite note décernée par l’Agence Moody’s dont Moscovici souhaite attribuer la paternité à Nicolas Sarkozy est une note décernée pour les perspectives d’avenir de la France… Donc en fonction des notes fournies par le même ministre des Finances, un certain Moscovici.

Je vous le dis la désinformation est un art à part entière.

Là j’en ai déduit que Moscovici voyait déjà Sarkozy de retour aux affaires ! Et que les journalistes ne faisaient pas leur métier qui est je crois d’informer.

Nous ne pouvons plus accepter la Société de la bonne pensée©

Si nous ne nous battons pas pour le retour à la vérité, alors la France sera dénationalisée et que dirons nous à nos enfants et petits enfants ?

Si vous voulez un pays bas, gardez Hollande…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.
Rejoignez-moi dans mon combat pour la France ! 
Alexandre Goldfarb
Président Fondateur de l’Observatoire du MENSONGE.

Vous aimez ? Vous transmettez !

Articles à lire :

(en cliquant sur le titre)

Pour savoir comment le Blog ça marche cliquez ICI

Devenez « suiveur » de

l’Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation…

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article :
Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/
Autres copyrights :
Société « ULTRALIGHT© » ©Alexandre Goldfarb, avril 2007.
La Société de la bonne pensée© Alexandre Goldfarb, avril 2012
Mode désinformation© Alexandre Goldfarb, avril 2012
L’ImMonde© ©Alexandre Goldfarb, 11 septembre 2001.

Faîtes un don pour une juste cause (Le Blog) en cliquant ICI

AMALGAME

Vous aimez ? Vous transmettez !

L’info évitée par les médias est là sur  Observatoire du MENSONGE

 

Amalgame

Lutter contre la désinformation, je crois que c’est le combat de tous les temps : le bien contre le mal.

Je ne vois pas le lien entre le racisme et l’antisémitisme, car le judaïsme est une religion et non une race. Il faut arrêter cet amalgame qui ne vise qu’à perturber les esprits.
C’est de la dialectique bien marxiste bien pourrie.
Ce genre de propagande qui a par le passé provoqué le plus grand drame humain de tous les temps causé par l’homme contre son semblable.
Le but est à n’importe quel prix minorer l’antijudaïsme aux yeux du monde ce qui se passe en fait avec sa nouvelle appellation : antisionisme.

Malheureusement cela fonctionne bien même chez de nombreux juifs.
Ce genre de confusion savamment entretenue vise aussi le devoir de mémoire de la Shoah qu’il faut absolument banaliser pour les antijuifs.
Toute la technique des antijuifs est justement de mélanger tout et juste de faire ressortir les graves fautes des juifs, pardon des sionistes en Israël. Ils cherchent à démontrer qu’Israël a trahi l’esprit Juif et n’est qu’un pays bien raciste et bien fasciste, voir nazi, ce qui n’est pas anodin.

Ce paradoxe est le grand classique de l’antijuif de tous temps. Ce qui me navre, c’est que l’Occident y a succombé.

Rien d’étonnant puisque le CIO a laissé défiler un état qui n’existe pas en 2012…

Dans un silence total comme si j’étais le seul à l’avoir vu !

Ce fait prouve combien il sera difficile de survivre pour un Etat Juif.
Le danger est cette propension à tout abaisser, tout critiquer systématiquement, tout vouloir expliquer, disséquer et surtout cette tendance mode mais dramatique au révisionnisme et négationnisme.
Il est de bon ton de remettre la réalité en question.
Jusqu’à réécrire l’Histoire…
Ainsi après le 11 septembre 2001 de sinistre mémoire, des livres ont fleuri pour expliquer que ce jour là était une invention ou un complot ourdi par les américains. Le pire c’est que ces personnes abjectes et crimininelles dans leurs intentions sont invitées par nos médias.

Le silence règne partout.

Dire les choses est devenu dangereux. Oser la vérité est une hérésie.
L’antisionisme est en pleine action.

De l’appartenance de Madame BEN ALI au Mossad à la propagande anti Coca Cola, boisson qui tuerait les palestiniens, l’antisioniste passe à l’attaque. (voir liens ci-dessous)
Exemple Coca Cola : http://www.wat.tv/video/coca-cola-contient-alcool-3odjr_2eyrd_.html
Exemple Madame Ben Ali http://www.partiantisioniste.com/journal-tv/pas-l-info-speciale-5-0774.html

Sans oublier notre grand ami Dieudonné et sa liste antisioniste ! Liste officielle et imprimée pour une élection républicaine sans que cela ne choquent les associations et autres « droits de l’hommiste ».
Il faut absolument citer  l’écrivain socialiste Pascal Boniface chantre actuel de l’antisionisme en France qui est régulièrement invité par les médias et qui déverse toujours ses boniments contre des personnalités juives avec une nette préférence contre BHL et Adler.
Leur parade absolue : « je ne suis pas anti-juif mais anti-sioniste! ».

Lors d’un rassemblement à Jérusalem, le 23 janvier 2012, le Consul général de France à Jérusalem, Frédéric Desagneaux, a déclaré « Bienvenue à Jérusalem, capitale du futur état de Palestine ! » Alors après n’allez pas me dire qu’il faut voter pour Juppé et sa clique ! Evidemment pas un mot dans nos médias comme par enchantement. Le vice consul a ensuite déclaré au Jérusalem Post qu’il avait voulu dire « Jérusalem sera la capitale des deux états ». Malheureusement cette phrase n’a pas été entendue alors que celle que je cite a été enregistrée… Mais ce n’est pas tout, car dans son allocution à Jérusalem, le consul a indiqué qu’il portait aussi le titre d’ambassadeur de France en Palestine.

Donc nous pouvons constater que les antijuifs, pardon les antisionistes peuvent se permettre d’injurier, de mentir et de dire n’importe quoi. Nos médias laissent tout passer dès lors que c’est dans ce sens. Cette attitude qui permet l’amalgame est suicidaire pour l’Occident.
Définition  du mot « sionisme » (Le nouveau Petit Robert 2007) : « Mouvement politique visant à l’établissement  puis à la consolidation d’un Etat Juif en Palestine. » « Le sioniste est relatif ou favorable au sionisme » (même dictionnaire) Je peux créer ici la définition française du mot antisionisme : doctrine qui ne veut pas d’un Etat Juif!

Alors ?

Maintenant voici la Turquie qui bascule à son tour par la volonté d’un homme : Erdogan. Erdogan le Premier Ministre turc veut rétablir l’empire ottoman avec pour fer de lance l’islam intégriste.
Erdogan se regarde dans la glace comme le futur empereur du monde musulman. Mais qui parle de son passé de nazi ? Qui ose dire qu’il a même été arrêté en Turquie pour cela ?
Qui connaît son passé et ses études dans une école islamiste pour devenir prédicateur ?
Personne bien entendu.
En 1974, Erdogan avait écrit une pièce antisémite jouée dans différents endroits de Turquie puis la pièce a été  retirée de l’affiche parce que trop antisémite et trop ouvertement pro nazie. La pièce décrivait les juifs comme le faisait Hitler dans ses écrits. Puis entre 1970-80, Erdogan fut membre d’un groupe musulman extrémiste prônant déjà la Guerre Sainte ou Jihad. Il déclarait alors « que son objectif était la disparition de l’Etat d’Israël ».
En 1988, époque où la Turquie était foncièrement laïque et pro-occidentale, Erdogan fut envoyé en prison pour dix mois pour « incitation contre l’Occident et les juifs ».
Après sa sortie de prison Erdogan proclama la célèbre déclamation des maîtres de l’islamisme turc : « Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, et les minarets nos baïonnettes ! »

Nous occidentaux n’avons pas senti le danger de cet amalgame. Or il s’agit d’une guerre de religion affichée et décrite par l’Islam. Voir mon texte 2034 en cliquant ICI.

Le Qatar investit mais pas seulement dans des affaires. Le Qatar finance l’islamisme ici en France sous le bienveillant et passif support de notre gouvernement. Le Qatar donne pas mal d’argent aux banlieues parisiennes, lyonnaises et marseillaises et de manière tout à fait transparente. Le Qatar prône ici la charia et le refus de l’intégration. Je croyais que nous vivions dans un pays laïc…
Lequel Qatar bénéficie ici en France d’un régime « simplifié » d’imposition : pas de taxe sur les plus values et 5 ans sans ISF. Ce régime préférentiel et unique a été maintenu par l »Moi Je » et même amplifié par un nouveau don aux banlieus de quelques centaines de millions d’Euro…

Donc il ne faudra pas sortir le sempiternel « je ne savais pas «  ou « tu crois » ou encore « t’es sûr » ou autre connerie.
Parce que là vous savez.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait.©

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.
Je résiste et vous ?
Alexandre Goldfarb

Copyrights :
Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:
Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/
La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.

OSEZ et devenez « suiveur »

de l’Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation…

A lire aussi /

UN JOUR, LA NUIT

La terre et la mer

Illusion d’un printemps

2034, l’année où…

Plaidoyer pour ma terre

Société ULTRALIGHT©

Vous aimez ? Vous transmettez !

 

Société ULTRALIGHT©

La mode des mots.

En Occident, les anesthésistes sont au travail pour rassurer les peuples endormis et groggys.

Un petit mensonge par ci et par là et hop tout le monde retourne dormir.

La désinformation c’est un art.

L’Occident qui ne voit rien, n’entend rien et ne comprend rien peut vaquer à ses lubies.

La société des mous, la SDM, c’est tout un programme pourri.

Quel beau pays la France socialiste, où tu pourras te marier avec une personne de ton sexe, emmener tes enfants adoptés au loin à l’étranger au « droguoir » du quartier pour qu’ils se shootent bien la gueule, et si à l’école ils ont des problèmes, tu pourras aller cogner la maîtresse…Le socialisme est un mensonge et une insulte pour l’homme car qui peut sincèrement croire à une quelconque égalité des chances dans notre monde et que nous pourrons survivre qu’en ne pratiquant que le social pour tous ?

Il faut vraiment être un abruti pour y croire à la lumière de l’Histoire passée et récente.

Certes les mots magiques font toujours leurs effets. Les plus beaux et les plus prisés d’une population avachie sont dans le désordre : paix, social, antiracisme ou rassemblement.

C’est fou ce que peut faire avec ce mot « rassemblement ». Cela fait penser au berger qui envoie son chien pour rameuter le troupeau. C’est grandiose. Le matin, nos politiques doivent se lever en criant « un rassemblement, sinon rien ! »

Ne mégotons pas parce qu’avec « antiracisme », nous les petits blancs on est bien dans la merde.

Pensez-donc que depuis quarante ans la France est en cours de dénationalisation. Que depuis quarante ans, il est interdit de dire la réalité sous prétexte d’être un de ces affreux fachos immondes.

La pensée unique c’est quoi ? C’est quand on nous impose des conneries en nous expliquant mordicus qu’il n’existe pas d’autre solution et que ce n’est pas mieux ailleurs. Donc pas de changement et surtout pas d’essais dans ce système d’arriérés mentaux. La peur traditionnelle des gens permet cela depuis belle lurette.

Ce que les français ne veulent pas encore admettre et qui va leur tomber dessus.

Un bon petit coup d’Islam sur leur caboche et boum badaboum la France qui devient, merci Duflot, un grand HLM et dont la mode vestimentaire sera djellabas et babouches et en prime pour les femmes, burqa ou voiles.

Ceci dit Hermès ou Vuitton vous proposent depuis longtemps de magnifiques voiles mais je ne suis pas sûr qu’ils seront autorisés.

Avec le mot « paix », nos médias s’éclatent et prononcent ce mot quasiment une fois par heure. C’est super la paix vue par les intellectuels et les médias sans oublier les associations. La paix vous la trouvez dans tous les pays où l’être humain est bafoué et balayé en tant que tel.

On retrouve la paix en Egypte, en Libye, en Tunisie, en Afrique où les églises brûlent une par une, bien sûr elle est demandée pour la Syrie, et surtout à Gaza… Paix mes frères quand tous les bons petits blancs seront asservis ou auront disparu.

L’Islam est bien là pourtant avec un esprit de conquête que nos médias transforment en simple pacifisme. oui les Amis, il s’agit de modération. C’est clair ! Non ?
Ici en Occident, les gens ne voient pas que les pleurnicheries habituelles toujours montrées par nos médias, spécialistes en désinformation, sont en réalité un signe de force.
La victimisation systématique adoptée par les islamistes est un véritable guet-apens  dans lequel les occidentaux, couillons éternels, se jettent les bras tendus.

D’ailleurs, les islamistes usent et abusent de cela.

Tous les reportages fait par nos médias montrent toujours des femmes en train de chialer ou de crier avec leurs enfants en bas âge.
Images qui heurtent la sensibilité des occidentaux à coup sûr.

Parce que quand on est bête, on est bête.

L’illusion du printemps arabe a fait le reste.

Valls ne parle-t-il pas d’un islam de France qui ne doit plus prier dans des caves ? (Inauguration Grande Mosquée de Strasbourg par Valls en grandes babouches, septembre 2012).

Qui l’a vu  cet Islam-là dans des caves en France?

C’est extravagant d’être ministre d’une République ou de ce qu’il en reste et de pouvoir balancer de telles conneries.

Alors que l’islam français, avec aujourd’hui plus de 2.500 mosquées ouvertes, se pratique convenablement surtout dans un pays soi disant laïc… De confortables mosquées payées par les cons de judéo-chrétiens (et leurs impôts divers) ou faute de mosquée carrément dans la rue, et celui-là d’Islam tout le monde peut le voir.

Enfin, il nous reste le mot « social » et avec celui-là c’est direct en enfer.

Figurez-vous que le problème actuel est dû à une simple panne.

Nos médias sont des as de la désinformation comme je me tue à le dire. Mais avec le social ils ont vraiment mérité la médaille d’or du mensonge.

Vous ne voyez pas ?
Allez je vous révèle la vraie et l’unique cause de nos malheurs, de la pauvreté et du racisme en France.
C’est mieux qu’un scoop.

Tout est le fait de l’ascenseur social en panne.

Pour les « tu crois », « t’es sûr» et autres « c’est pas possible », je le répète : tout va mal en France parce que l’ascenseur social est en panne.

Le pire c’est que nous n’avons pas de dépanneurs disponibles. Entre les grèves et le manque d’argent, il nous est impossible de remettre l’ascenseur social en marche. Sans oublier la réduction du temps de travail et les fameuses RTT.
D’abord on n’en cherche plus parce que c’est fatigant de chercher.
Ensuite ceux qui n’ont pas d’ascenseur social, ils n’ont qu’à monter à pied car marcher c’est bon pour la santé.

Ah ma petite Lucette, nous vivons vraiment dans un monde de trous du cul.

En plus, les gens arrivent même à se disputer pour des « polititocards©»   qui franchement depuis quarante ans se moquent bien de nous.

Le niveau actuel est tellement bas que c’en est franchement effrayant.C’est un retour au national-socialisme qui s’opère.

Nous assistons au défilé de la mode des mots.

Raymond Poincaré avait dit : les mots « ces passants mystérieux de l’âme » sont de grands magiciens  et de redoutables entraîneurs de foules.

Espérons donc un miracle car notre monde immonde s’est souvent sauvé par hasard…

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait.©

HOLLYLAND, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:
Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Autres copyrights :
« polititocards©»  ©Alexandre Goldfarb, avril 2010.
La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.
Société « ULTRALIGHT© » ©Alexandre Goldfarb, avril 2007.

######################################

Simple… comme un clic OSEZ quoi !
Devenez suiveur du blog qui ose
Voir en cliquant ICI le mode d’emploi du blog. 

##################################

NB: les mots en rouge sont en général des liens et en cliquant dessus vous ouvrirez ainsi un nouvel article.

En cadeau, deux belles citations à méditer:

 Margaret Thatcher : « Le  socialisme ne dure que jusqu’à ce que se termine  l’argent des  autres »
Sir Winston  Churchill : « Les socialistes, c’est comme Christophe Colomb : quand ils partent ils ne savent pas où ils vont, et  quand ils arrivent, ils ne savent pas où ils sont. »

  • A lire :

2034 — Liste des méprisants — Etat PS — Ouvrez-la

—  Saint-Fric  —

Vous voulez aider le blog, alors un petit don s’impose et c’est ICI

Sang et terreur

Sang et terreur

 

C’est le mélange généralement utilisé partout par l’islamisme pour s’imposer et imposer sa religion.

De la délinquance au terrorisme.

Le problème qui réapparait chaque année depuis au moins quarante ans et que les politiques, les médias et les associations ne traitent jamais, est le basculement de prisonniers de droit commun vers le terrorisme.

Ils sont embrigadés dès leur arrivée en prison et formatés pour devenir de parfaits terroristes.
Ce sont souvent de nouveaux convertis à l’Islam.
Il y pas mal d’africains et nombre de français parmi ces nouveaux terroristes.
Ils sont manipulés et manipulables à souhait.
Leur mode de fonctionnement est invariable : pratiquer la terreur et répandre le sang partout pour s’imposer.
Exactement comme les criminels agissent pour prendre des territoires. Rackets, meurtres, intimidations, menaces, tout est bon pour s’emparer du pouvoir.

La réalité est que nous sommes entrés dans une véritable guerre où tous les coups sont permis. Les occidentaux par nature faibles et peureux n’ont pas compris cette réalité.

Le mythe de l’islamisme modéré est un écran qui ne sert qu’à masquer l’avancée religieuse sur tous les territoires occidentaux.

A chaque fois selon le même processus de contestation puis de violence.

On est vraiment loin en France de la laïcité et de la République démocratique.

Nous n’avons plus les moyens de tergiverser face à cette montée islamiste qui balaie tout sur son chemin.

Savez-vous pourquoi ? Parce que l’islamiste à la foi et l’occidental a les foies.

Nous dénonçons ici depuis des années cette montée inéluctable du terrorisme.

Nous faire croire que cela est nouveau est un mensonge grave et lourd de conséquences à terme.

Ce terrorisme islamiste a commencé en France, rappelez-vous, en 1980 par une bombe jetée sur la Synagogue, rue Copernic, à Paris 16ème.
Ce jour-là le Premier Ministre de la France, Raymond Barre prononça une sinistre phrase : « Cet attentat odieux qui voulait frapper les israélites se trouvant dans cette synagogue et qui a frappé des Français innocents qui traversaient la rue Copernic. »
Phrase qui sous entend qu’un « israélite » ne serait donc pas français.
Une plaque atteste d’ailleurs de cet attentat pour l’Histoire.
La plaque commémorative apposée sur la façade indique : « À la mémoire de Jean Michel Barbé, Philippe Bouissou, Hilario Lopez Fernandez, Aliza Shagrir tués lors de l’odieux attentat perpétré contre cette synagogue le 3 octobre 1980 ».

Déjà avant la voie violente avait été ouverte en 1974 en France par Carlos au drugstore Saint-germain sur le boulevard du même nom.  2 morts et  35 blessés le 14 septembre et ensuite interdiction totale de visiter les blessés à l’hôpital et il a fallu attendre longtemps avant que le pouvoir révèle la vérité et le nom de Carlos.

Alors pourquoi continuer à nous mentir, à nous traiter en tocards et autres jobards ? Voir mes articles Bobards pour jobards  en cliquant sur le numéro choisi : 1234

Pourquoi notre société imbibée par la désinformation, continue-t-elle après chaque acte de violence à faire semblant en privilégiant la piste de l’extrême droite ?

En 1980 lors de l’attentat, donc sous la présidence de Giscard d’Estaing, les médias et les politiques ont accusé immédiatement l’extrême droite d’être responsable de l’attentat. Ce qui a permis aux vrais terroristes de quitter tranquillement la France.

Mais saviez-vous que les islamistes auteurs de l’attentat étaient domiciliés rue des Belles-Feuilles à Paris 16ème de l’autre côté de la Place Victor Hugo  donc pas très loin de la rue Copernic.
Ce scandale a été soigneusement étouffé.

Pour revenir en 2012, la même attitude a été prise lors du meurtre du premier militaire et la perte de temps a permis au terroriste Merah de faire le carnage que vous connaissez.

Je sais bien que les gens ont du mal à croire certaines vérités. Ils utilisent alors les phrases habituelles : « tu crois », « t’es sûr » ou autre « c’est pas vrai » mais nul ne peut échapper à la réalité.

Je sais qu’il est plus facile de se mentir et de se conforter dans sa peur mais franchement penser que cela sauvera l’Occident est une aberration énorme et d’une rare stupidité.

Politiques et médias, associations diverses sont les responsables de cet écran destiné à cacher au Peuple de France la triste réalité.

Il y a eu des barbares, qui à travers notre Histoire, ont massacré allégrement les autres, sous divers prétextes mais osons le dire souvent religieux.
L’argument numéro un était de dire « je ne savais pas ».
Maintenant avec Internet et la télévision par satellite, il sera difficile de ne rien savoir.

Plus près de nous, le nazisme et le stalinisme purent détruire des millions de vies humaines en toute impunité. Mais là encore, la fameuse excuse fut de se déclarer ignorants. Cela a toujours bien fonctionné parce que les habitants du monde ne voulaient surtout ne pas savoir.
Les camps de concentration furent l’abomination suprême d’un monde machiavélique et terrifiant.

Imaginez un seul instant qu’un être humain soit gazé, mis au four pour y être consumé, et aussi puisse devenir un morceau de savon.

Image horrible qui pourtant n’aura servi à rien.

Dans notre monde supposé ou prétendu évolué se développe une nouvelle guerre contre l’homme.  Guerre totale, de tous les instants, qui se moque éperdument de sacrifier des civils, femmes, enfants, vieux : tout y passe. Les attentats se succèdent aux attentats dans une indifférence quasi générale.

La météo, le foot et les vacances sont éminemment plus importants.

Comme au temps des nazis ou des staliniens, cette guerre se fait au nom de la paix, mais je crois que toutes les guerres  se font finalement au nom de la paix.

Dans notre société « ultra light ©» où tout est pardonné, absous et expliqué, le terrain est tellement propice pour cette guerre qu’il facilite son développement rapide.

D’ailleurs le « ultra light ©» est la nouvelle mesure pour tout : il ne faudrait quand même pas réveiller pépère et mémère qui roupillent devant leur télé. Et ne pas brusquer leurs enfants qui « tchattent » et bouffent sur le Net en permanence et ont les yeux rougis en devenant obèses pour la grande majorité d’entre eux.

Malgré tout optimistes, les humains se refusent à voir ce déferlement de la barbarie. Pensez donc comme il serait déplacé et raciste, le mot sacré, de dire au monde qu’il va périr sous l’arme de la Guerre Sainte, dont le nom original aujourd’hui est JIHAD.

Mais regardez bien tous les conflits actuels : Darfour, Irak, Afghanistan, Israël, Rwanda, etc., ils sont tous causés par le JIHAD.

Et malgré cette évidence, nos médias et nos intellectuels nous expliquent que l’Islam est bien la religion dédiée à la paix et si cela ne suffit pas, on nous sort quelques islamistes prétendus « modérés » qui viennent rassurer les autres . L’histoire pendant ce temps reste têtue et inlassablement nous rappelle que toutes les guerres saintes se terminent en boucherie. Le silence alors s’empare méthodiquement de tous les relais d’opinion et comme par enchantement, la paix et son cortège de fantômes viennent masquer la réalité.

La Guerre Sainte massacre, anéantit tout sur son passage dans une indifférence béate et inconcevable.

Paradoxe de notre civilisation, la guerre se vit en direct sur écran géant, entre deux buffets ou deux vacances. En dégustant nos petits fours, nous assistons sans broncher à la fin d’une ère : la notre.

Ce fanatisme religieux, qui historiquement n’est pas nouveau, est comme une tempête qui s’apprête à tout emporter. La passivité et la peur ne sont pas des remparts et l’Occident ne résistera pas bien longtemps à cette tempête. Cela est écrit et cela sera.

La crise que nous traversons n’est pas que monétaire ou financière mais elle est d’abord humaine.
L’homme a su développer à outrance la technologie tout en fermant son cœur.

Le racisme anti occidental est partout maintenant et être français en France est une tare…. Nos politiques et nos médias sont RESPONSABLES et COUPABLES de cette situation initiée il y a au moins 40 ans voire plus…

Pour celles et ceux qui n’y croient pas, c’est désespéré autant que désespérant.

Pour les «tu crois», «t’es sûr» et autres «c’est pas vrai», ils n’ont qu’à lire le Coran et ils y trouveront la réalité de cette guerre de religion, croisade contre l’occident appelée Jihad. La Jihad est une guerre sainte.

L’illusion c’est l’ignorance, la peur chronique c’est une fuite sans issue.

Parce que dans cette guerre, il s’agit d’anéantir sans aucune distinction les autres, je crois que c’est le combat de tous les temps : le bien contre le mal.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©.

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

😉 Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:

Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Autres copyrights :

Société « ULTRALIGHT© » ©Alexandre Goldfarb, avril 2007.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.

Vous aimez ? Vous transmettez !

### Articles recommandés :

UN JOUR, LA NUIT
La terre et la mer
La France crève

Islam : les fondements du djihad

Une nouvelle Tribune Libre pour Marie Masson sur les fondements même du djihad de l’Islam très intéressante et très instructive.

Tribune Libre à Marie Masson

1 – Le Coran et la sunna

Dans le Coran, Dieu parle à la première personne. Les mots du Coran sont les mots de Dieu.

Le Coran n’est pas le récit de la vie de Mahomet, mais il est constitué d’une succession d’injonctions auxquelles l’humanité est appelée à se conformer. La sunna, la Tradition issue de la vie du Prophète, précise les injonctions données par le Coran en montrant la manière dont Mahomet les a mises en applications.

Le Coran et la sunna constituent, en quelque sorte, un code juridique d’origine divine auquel les hommes doivent se soumettre.

2 – La guerre sainte

Chaque musulman porte la responsabilité de la mise en application de ce code d’origine divine inscrit dans le Coran et la sunna. Le djihad, la guerre sainte, est cet effort demandé à chaque musulman d’augmenter l’emprise des lois divines dans sa vie et dans le monde. C’est là le sens véritable de la guerre sainte, de la guerre visant à rendre le monde saint, conforme à ce pourquoi il a été créé. Pourquoi employer le terme de « guerre » ? Parce que l’usage de la force est légitime.

Il y a deux facettes dans le djihad : celle d’un combat intérieur, spirituel, visant à conformer sa vie à la Loi (le djihad majeur) ; et celle d’une guerre contre ceux qui refusent de se soumettre aux lois divines (le djihad mineur). Anne-Marie Delcambre, docteur en civilisation islamique, précise :

« Il y a deux sens au mot djihâd, mais on ne peut nier que dans l’histoire de l’Islam, c’est le sens matériel et guerrier qui l’a largement emporté. »1

Dans la suite de cet article nous allons nous concentrer sur ce versant du djihad. L’autre versant (le djihad majeur) a fait l’objet d’un autre article (Cf. L’horizon musulman).

On retrouve de nombreuses injonctions dans le Coran appelant les musulmans à participer activement au djihad « militaire ». Voici quelques exemples de versets coraniques :

Cette guerre se fait au nom de Dieu :

« Combattez-les (les infidèles), afin que Dieu les châtie par vos mains. »2

« Ce n’est pas vous qui les tuez, c’est Dieu. »3

Les musulmans qui sacrifient leur vie au nom de cette guerre seront récompensés quelque soit l’issue du combat qu’ils ont entrepris :

« Que ceux (les musulmans) qui sacrifient la vie d’ici-bas à la vie future combattent dans la voie de Dieu ; qu’ils succombent ou qu’ils soient vainqueurs, nous (Dieu) leur donnerons une récompense généreuse. »4

Dans ce dernier exemple, Allah s’adresse à Mahomet et s’indigne des musulmans qui refusent de participer à cette guerre sainte :

« Lorsque on leur a ordonné de combattre, la plupart d’entre eux, (…) se sont écriés : “ Seigneur, pourquoi nous ordonnes-tu la guerre ? Pourquoi ne nous laisses-tu pas parvenir au terme naturel de nos jours ? ” Réponds-leur : “ Le monde d’ici-bas n’est que de peu de valeur, la vie future est le vrai bien pour ceux qui craignent Dieu. ” »5

Amadi Redissi, professeur à l’Université de Tunis, reprend le thème de la guerre sainte dans le Coran et conclut ainsi :

« Comme tous les prophètes monothéistes, Mohammed fut un prophète éthique, c’est-à-dire agissant au nom de Dieu et exigeant l’obéissance en tant que devoir éthique. (…) Toutefois, il se singularise fortement comme porteur d’une éthique de type “ politico-militaire ”. (…) Autant le dire, si “ l’idéal ” du juif est le royaume messianique sur terre, celui de l’islam est le guerrier. »6

3 – Le principe d’abrogation

Le Coran contient environ cent vingt versets7 qui appellent à la patience, au respect, à la discussion.Les versets appelant explicitement à la guerre, à tuer les infidèles, à combattre dans les sentiers de Dieu sont environ deux cent cinquante8 . De plus, compte tenu du principe d’abrogation, les versets violents ont, d’un point de vue théologique, plus d’importance que les autres. Voyons en quoi consiste ce principe :

Un lecteur non averti pourrait voir dans la présence de versets contradictoires dans le Coran une liberté laissée à l’interprétation. Mais ce n’est pas de cette manière que les disciples du Prophète ont compris ces divergences. Pour eux, Allah a accompagné pendant une vingtaine d’années la naissance de la communauté musulmane. Cette naissance de la communauté des « vrais croyants » fut un temps exceptionnel. En effet comme toute naissance, c’est un moment délicat ou la communauté, encore fragile, se structure. Aussi Allah a fait descendre des versets spécifiques à ce moment particulier. Mais une fois l’islam bien établi, avant que Mahomet ne meure, et que la descente des versets ne s’arrête, Allah a révélé des versets qui serviraient aux générations futures. Ainsi selon ce principe, quel que soit le domaine, lorsqu’il existe deux versets contradictoires dans le Coran, cela signifie que le verset le plus ancien est lié au contexte particulier de la naissance de la communauté musulmane et qu’il est « abrogé », c’est-à-dire annulé et remplacé par le verset plus récent qui s’adresse aux générations futures. C’est Allah lui-même qui a énoncé le principe de cette exégèse dans le Coran9 .

Si les versets appelant les musulmans à combattre les infidèles sont plus nombreux que ceux appelant à la tempérance, ils ont été en plus révélés en dernier. Prenons par exemple le verset dit « de l’épée », dans la neuvième sourate :

« Les mois sacrés expirés, tuez les infidèles partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais, s’ils se convertissent, s’ils observent la prière et font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux. »10

Voici le commentaire de ce verset que fait Viviane Liati, agrégée d’arabe, docteur en histoire des religions, maître de conférences à l’Université Paris VIII :

« Ce verset fait partie d’une sourate, la neuvième, (…) la dernière “ descendue ” et, de ce fait, (…) les prescriptions qu’elle contient ont une valeur définitive car elles ne peuvent plus être abrogées. Le Coran étant la parole éternelle de Dieu, son champ d’application ou son efficace performative ne sauraient être limités, en principe, ni dans l’espace ni dans le temps. »11

Hamadi Redissi, redit ici l’importance de ce verset :

« Une lecture canonique de ce verset abroge de fait les cent quatorze à cent vingt-quatre versets qui appellent les musulmans à la patience, la tolérance… »12

Viviane Liati poursuit son propos en montrant comment, au XXe siècle, l’exégèse moderne du Coran a tenté de dépasser la théorie de l’abrogation. Elle commence par cette constatation :

« La théorie de l’abrogation est trop bien établie pour être contestée, mais ce qui peut être discuté, ce sont les modalités de son application. »13

Elle prend l’exemple du Manâr14 , qui propose de passer du principe de l’abrogation à celui de « l’oubli ». Allah n’aurait pas abrogé, supprimé, les anciens versets par la descente de nouveaux, mais appellerait les musulmans à les oublier. Cette nuance autoriserait les musulmans à observer un temps, si le contexte les y incite, les anciennes prescriptions. Viviane Liati reprend maintenant le Coran en utilisant les principes de cette exégèse moderne :

« Lorsque les musulmans sont en position de faiblesse et qu’ils sont minoritaires, ils doivent “ oublier ” l’injonction de combattre et au contraire prendre patience devant les préjudices qu’ils subissent, jusqu’à ce qu’ils soient en position de force. À ce moment-là, ils pourront alors “ oublier ” l’appel à la résignation et assumer le devoir de combattre. On ne doit donc pas parler dans ce cas d’abrogation car cela signifierait qu’une prescription est abolie définitivement et qu’il n’est plus permis de l’observer. »15

Ainsi même si temporairement la guerre sainte ne s’exprime pas, elle peut ressurgir à tout moment, mettant ainsi en pratique la parole divine.

4 – Ceux qui répètent que l’islam appelle à la paix

On entend souvent de la part d’intellectuels musulmans que l’islam est une religion prônant la paix. Dans les extraits suivants Soheib Bencheikh, ancien grand mufti de Marseille, chercheur en science islamique, réformateur, pointe le cœur du problème :

« Les intellectuels se réclamant de la confession musulmane répètent sans cesse que l’islam est fraternité, paix, tolérance. Ils ont certainement raison, mais ils n’ont aucun soutien théologique qui permette d’appuyer la plupart de leurs affirmations. Les modérés veulent à la fois relever et embellir l’image de leur religion (…). Ce qu’ils disent de l’islam (…) n’est pas le résultat d’un travail théologique laborieux, ou de déductions textuelles logiques, mais des affirmations ne traduisant qu’un souhait. Seule la version archaïque du droit musulman demeure (…) cohérente avec elle-même et offrant une vision globale des choses. Cependant, son application dans le domaine relationnel relève de la folie.»16

Il écrit encore :

« Aujourd’hui (…) la majorité des musulmans vivent leur religion dans la modération. Mais cela ne va pas sans malaise. Car cette modération n’est pas le fruit d’un travail cohérent et convaincant ; elle est dictée par l’instinct, par le bon sens, ou simplement par pragmatisme et le besoin de sociabilité. »17

Ainsi, pour reprendre les propos de Soheib Bencheikh, ceux qui répètent que l’islam est paix, devraient dire pour être exacts qu’ils souhaiteraient que l’islam soit paix, car les fondements de l’islam n’invitent absolument pas à cette conclusion.

5 – Étymologie d’« islam »

On entend souvent dire que « islam » signifierait étymologiquement « paix » ce raccourci sous-entendant que l’islam est une religion prônant la paix puisque c’est là son véritable sens.

La racine sémitique s.l.m a plusieurs dérivés en arabe qui ont des sens différents : salima signifie être conforme, être en sécurité ; salâm exprime la paix, la sérénité ; sallama véhicule quant à lui l’idée de rémission aussi bien dans le sens de s’en remettre à quelqu’un que de se constituer prisonnier ; et enfin aslama signifie se soumettre, faire allégeance. Le mot « islam » a pour origine aslama. Même si en arabe paix et soumission ont une racine commune, il s’agit de deux mots différents et « islam » provient de « soumission » et non de « paix ».

Alfred-Louis de Prémare est enseignant chercheur à l’institut de recherches et d’études sur le monde arabo-musulman d’Aix-en-Provence. Dans l’extrait qui suit, il détaille le sens originel du terme « islam ».

« “ Islâm ” fut dès le départ un terme équivoque. On avait tendance, naguère, à en occulter l’équivocité au profit d’un sens limité aux rapports de “ soumission individuelle ” que le croyant doit avoir à l’égard de Dieu. (…) À lire la littérature biographique autour de Muhammad et de ses compagnons, on en arrive à définir l’islam des origines de la façon suivante : c’est le ralliement ou la soumission à un pouvoir nouveau instauré par un prophète qui en définit les lois au nom de Dieu, et dont les assises politiques sont appuyées sur une action militaire permanente. C’est de cela que veulent rendre compte précisément les récits d’ “ Expéditions de l’Envoyé de Dieu ” (Maghâzî rasûl Allâh), noyau premier de l’écriture sur l’histoire des débuts de l’islam. »18

Le terme “ islam ” avait une double signification, il s’agissait d’une part d’une soumission individuelle à Dieu, mais aussi une soumission au pouvoir politique instauré par Mahomet au nom de Dieu. Pour le dire autrement la soumission n’est pas que spirituelle, il s’agit aussi d’une soumission « concrète » aux lois de Dieu, or ces lois exprimées dans le Coran et la sunna légifèrent aussi bien dans le domaine religieux que politique. Le terme « musulman » a d’ailleurs la même racine et signifie « soumis ». Un des propos les plus anciennement transmis que l’on ait du Prophète est le suivant :

« J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils disent : “ Point de divinité excepté Allâh ”. Celui qui dit : “ Point de divinité excepté Allâh ” préserve de mon atteinte ses biens et sa personne. »19

Ceux qui reconnaissent Allah, ceux qui lui sont soumis seront en paix et n’auront pas à craindre le djihad. L’islam menace de guerre ceux qui refuse de se soumettre. Nous sommes très loin de ce raccourci étymologique qui impliquait que « islam » signifiait « paix ».

Contrairement à ce que sous entendent de nombreux média, les djihadistes ne sont pas des illuminés analphabètes qui n’auraient jamais lu le Coran. Ils connaissent au contraire très bien leur Livre Saint auquel ils souhaitent se soumettre de manière totale, radicale, sans compromis, jusque dans la mort. Ils s’inscrivent dans la lignée du Prophète en poursuivant le combat inauguré par ce dernier pour soumettre le monde, de gré ou de force, aux lois d’Allah. La guerre sainte est un élément structurant de l’islam qui traverse de part en part le Coran comme la vie du Prophète. 

Vous aimez ? Vous transmettez!

  •     Références :

1 DELCAMBRE Anne-Marie, L’islam des interdits, Paris, éditions Desclée De Brouwer, 2003, p. 21.

2 Coran (IX, 14 ; trad.k. IX, 14). Dans les traductions en français que nous avons du Coran, Dieu emploie le nous de majesté, et parle de lui à la troisième personne.
trad. K. : signifie traduction de Kasimirski. Il s’agit de la première traduction en français du Coran. Elle date de 1840. Elle a été enrichie par la suite, et reste aujourd’hui une des traductions les plus diffusées. Il faut noter que cette traduction comporte des écarts dans la numérotation des versets avec les traductions faites ultérieurement. Afin que le lecteur puisse aisément retrouver les versets cités les deux références sont systématiquement mentionnées, la première référence étant celle des autres traductions, et la seconde celle utilisée par Kasimirski.

3 Coran (VIII, 17 ; trad.k. VIII, 17)
4 Coran (IV, 74 ; trad.k. IV,76)
5 Coran (IV, 77 ; trad.k. IV,79)
6 REDISSI Hamadi, L’exception islamique, Paris, éditions du Seuil, 2004, pp. 92-94.
7 Ibid., p. 87.
8 DELCAMBRE Anne-Marie, L’islam des interdits, Paris, éditions Desclée De Brouwer, 2003, p.22.
9 Coran (II, 106 ; trad.k. II, 109)
10 Coran (IX, 5 ; trad.k. IX, 5)
11 LIATI Viviane, De l’usage du Coran, éditions Mille et une nuits, 2004, pp.82-83.
12 REDISSI Hamadi, L’exception islamique, Paris, éditions du Seuil, 2004, pp. 87-88.
13 LIATI Viviane, De l’usage du Coran, éditions Mille et une nuits, 2004, p.86.
14 El Manâr, le phare en arabe, est une revue égyptienne spécialisée dans toutes les questions liées à la foi musulmane.
15 LIATI Viviane, De l’usage du Coran, éditions Mille et une nuits, 2004, pp.87-88.
16 BENCHEIKH Soheib, Marianne et le Prophète, Paris, éditions Grasset et Fasquelle, 1998, pp.145-146.
17 Ibid., p.146
18 DE PREMARE Alfred-Louis, Les fondations de l’islam, Paris, éditions du Seuil, 2002, pp.86-87.
19 Hadith (MUSLIM, Al-Sahîh, Imân,I, 200 sq. trad. Alfred-Louis de Prémare, Les fondations de l’islam, Paris, éditions du Seuil, 2002, p. 87.)

Articles à lire sur le blog en cliquant sur le titre choisi :

ILLUSION D’UN PRINTEMPS

SAINT-FRIC

LAICITE ET COLONIALISME

L’ARGENT

Perversité

 

Perversité.

La perversité de notre esprit a permis aujourd’hui à nos nations occidentales trop gâtées de péricliter.

Notre perversité n’a plus de limite et l’Occident est fini.

Enfin devrais-je écrire.

Mais dans un élan propre à l’envie de survivre, je me dis qu’il faut au moins sauver l’essentiel.

Ce qui ne sera pas facile vu la gravité atteinte par nos cerveaux.

Je peux prendre pour exemple plusieurs sujets mais à quoi bon puisque notre élite intellectuelle malade refuse la réalité.

Ainsi de la diversité qui devait être l’apothéose de notre civilisation française. Je ferai grâce ici des noms de politiques qui ont pendant des décennies seriné cette connerie. Connerie qui va nous emporté la France.

Je ne retiendrai que cette phrase : « la diversité : une chance pour la France. »

C’était Byzance. Nous les anciens coloniaux allions montrer au monde comment nous étions un peuple accueillant, ouvert et merveilleux.

Bon cela a lamentablement raté.

Mais certains s’y accrochent encore plus motivés par le refus de reconnaître qu’ils ont eu tort que pour un autre motif.

On nous en a vendu de la diversité à tous les niveaux. Cela devait être un miracle pour la France.

Le résultat est une vraie tragédie.

demandez donc aux gens qui habitent dans certaines villes, ce que cette diversité leur a apporté ? A part des problèmes, de la violence, du racket : rien!

La diversité est un cache-misère, certes pourvoyeur de voix, mais c’est un cache-misère.

Les français vraisemblablement aiment croire au Père Noël.

Noël-être ont-ils cru aux bobards des politiques qui leur ont dépeint un Père Noel en djellaba et en babouches.

Pays riche, la France  a importé des immigrés des pays arabes et africains.

Depuis 40 ans, les lubies gaullistes de l’émigration arabe nous ont apporté une situation dramatique, dangereuse et perverse.

Dramatique car elle semble irréversible maintenant.

Dangereuse car on en mesure le degré chaque jour davantage.

Perverse parce qu’elle est de notre fait.

Le français qui ne voulait plus travailler a vu avec bienveillance les immigrés faire le sale boulot.

Certains peu regardants ont employé sans déclarer cette main d’œuvre moins chère.

Tout cela a fait de la France une sorte d’Eldorado, de pays de fortune et normalement l’appel a été entendu par des cohortes d’étrangers. La France, bonne mère, leur a donné des droits qu’ils ignoraient avant et des avantages conséquents.

L’intelligentsia, perverse et ringarde, a fait le reste.

De Gaulle, les communistes et les socialistes imbibés par un marxisme stalinien traditionnel ont cru se dédouaner du colonialisme d’avant en ouvrant en grand les portes de la France.

Funeste erreur qu’ils ne veulent ni reconnaître ni au moins arrêter.

La France, véritable paradis pour immigrés, a cru avoir les moyens de sa politique.

Ce qui était sans doute vrai du temps des premiers fossoyeurs, De Gaulle et Giscard.

Mais aujourd’hui qui est devenue une situation ingérable et impossible.

Certes, j’estime louable le fait de ne pas être raciste, bien que finalement je pense que cela ne veuille plus rien signifier avec la situation explosive qui est la notre.

La réalité aurait déjà dû nous faire renoncer à poursuivre pareille politique délirante d’accueil.

La diversité n’est plus qu’une bombe à retardement déjà amorcée.

Les français qui vivent dans la peur de leur quartier, de leurs voisins peuvent en témoigner.

La police française qui ne peut plus faire son travail de base sans se faire insulter, caillasser, blesser qui pourtant garde encore sa dignité mais pour combien de temps encore?

Nos intellectuels bien planqués à l’abri de tels soubresauts peuvent continuer à occuper les télévisions pour y déverser leurs âneries.

Dans un pays où personne ne prend le temps d’écouter, où être français est un acte « fasciste », dans un pays sans âme ni vraie solidarité, que voulez-vous sauver ?

Quand un candidat déclare sans que personne, je dis bien personne, ne le reprenne :

« ils sont riches mais vous êtes plus nombreux » (Hollande), que croyez-vous possible de sauver ?

Tous ces pyromanes absous d’office par les mots sont des criminels car ils détruisent notre pays.

La France ne s’en sortira pas en tant que telle sauf avec une révolte, un printemps français, une guerre civile, du drame quoi !

Nos politiques sont ailleurs.

Ils s’occupent exclusivement de leurs intérêts.

La France ne connaît pas.

La haine et la jalousie qui nourrissent cette perversité sont destructrices.

Nos médias qui ont propagé et propagent ces messages complétement débiles et qui refusent d’appeler un chat un chat sont complices des drames futurs.

C’est d’une telle évidence.

Mais chut ! Car sinon vous risquez d’être taxé de racisme…

Toute la perversité de notre monde est dans l’usage des mots.

Cette perversité qui détruit notre civilisation occidentale plus sûrement que n’importe quelle guerre.

Cette perversité dans l’usage des mots, cela fonctionne toujours.

Jusqu’à quand ?

Là est la seule question.

Question cruciale qui déterminera la survie ou la fin de l’Occident.

Juste une ultime précision, tel que nous pensons actuellement, nous nous orientons rapidement vers la fin de cet Occident.

Alexandre Goldfarb.

Merci de faire suivre ce message en indiquant (copiez-le) :

Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

 voir aussi : MON ACTU

Mes amis, on vous ment.

Mes amis, on vous ment.

Aujourd’hui, un exemple cruel le prouve.

Le Président est venu à Pierrefeu-du-Var  pour rendre hommage aux deux gendarmettes tuées le 18 juin 2012 par un multi récidiviste, comme toujours.

Soit presque deux mois après et pour ma part je trouve cela honteux, scandaleux et déplacé.

Ahurissant même, pour tout vous dire.

« Moi Je » fait de la basse récupération.

LA famille et les proches des femmes assassinées par un récidiviste sont outrés par cette venue du Président deux mois après le drame.

Comme il l’a fait pour sa déclaration ambiguë à la mémoire de la rafle du Vel d’Hiv.

Je n’ose imaginer un président de droite agir de cette façon.

Mais là curieusement, le peuple est complétement amorphe.

Les veaux dorment, que dis-je, roupillent à l’étable France.

Pendant ce temps, Amiens flambait et le ministre Valls était hué par les amiénois en colère.

La France qui ne veut plus être française est en perdition et ce ne sont pas des discours convenus et mille fois entendus qui la sauveront.

Mes amis, on vous ment.

Le message de la diversité est clair : pas de police et pas de contrôles…

Ils ont brûlé et saccagé une école maternelle à Amiens et le Ministre Valls dans sa déclaration, il s’embrouillait visiblement, a fait une allusion anti Sarkozy mais personne n’a rit. Il a aussi prôné les études pour sauver les quartiers en difficultés. Etait-ce de l’humour ou un manque d’informations alors que les émeutiers ont justement détruit une école ?

La langue de bois, pour rester poli, utilisée par la gauche et aussi parfois par la droite pour nous embrouiller et pour refuser la réalité ne passe plus.

La désinformation quotidienne opérée par nos médias est écoeurante et dégueulasse.

Notez qu’aucune télévision française n’a parlé des événement du 2 août à Paris, quartier Barbès…

Au lieu d’avouer la réalité une fois pour toutes, notez qu’on vous parle des « jeunes » .

Les mots toujours les mots pour faire passer la vérité à la trappe.

La faillite des modérés est avérée et pourtant l’Occident s’y accroche de tout son désespoir.

Superbe ironie d’un monde en déconfiture qui croit pouvoir survivre en reniant sa foi et ses bases.

Pourquoi ne pas dire que notre politique d’intégration est un superbe échec? Que la diversité est un ratage complet?

Oui pourquoi ?

Profiter du malheur des français en cours de dénationalisation pour faire cette basse récupération politicienne est choquante.

Je suis pour ma part consterné.

Jusqu’où et jusqu’à quel drame faudra-t-il arriver pour réagir même trop tard ?

De la Somme au Var en passant par l’Ardèche, la France perd ses repères, la France se meurt.

Mes amis, on vous ment.

Depuis des années, sous le prétexte morbide qu’il ne faut pas être raciste, on  a laissé s’installer un  système communautaire qui va ruiner le pays tant moralement qu’humainement.

Nos politiques sont coupables par leur laxisme et leur désintérêt de la cause nationale.

La France brade son histoire et son glorieux passé pourquoi et pour qui ? Le résultat actuel prouve qu’il s’agit manifestement d’une erreur politique sans équivalence.

Ce n’est qu’une question de temps et le temps passe très vite.

Nous nous réveillerons un beau matin dans un pays qui ne sera plus le nôtre et avec un mode vie qui n’a aucun intérêt.

Qui donc osera enfin se lever pour dire ASSEZ !

Question à ce jour sans réponse. Mais surtout touchez pas aux potes…

La France, le pays où il fait bon de ne pas être français… 

La pensée unique veille et surveille.

Moi j’ai simplement honte.

HOLLYLAND, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

Alexandre Goldfarb

******************

Merci de faire suivre ce message en indiquant (copiez-le) :

Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

 

######################################################################

Un petit effort pour aider mon BLOG ? Devenez suiveur en cliquant sur « Suivre ». Merci!

Participez, commentez, écrivez… Suivez!

Mail du site pour envoyer vos articles: observatoiredum@orange.fr

######################################################################

Bobards pour jobards 2

Bobards pour jobards.

ParAlexandre GOLDFARB

Pourquoi s’en prendre à la flèche quand le tireur est présent ? (Proverbe hindou)

Il faut arrêter de ne pas voir la réalité.

Ce soir, c’est la lutte contre le silence !

« Nous avons donné le Christ à nos dépens,

Nous avons donné Marx pour notre malheur,

Nous avons tracé la route au navire.

Tant pis si le capitaine s’en réserve la gloire,

Nous sommes de ceux qui donnent.

Et notre sang est destiné à la terre entière… »

David Markish

 

&&&&&

Le logo des Frères musulmans.

Un sujet tabou.

Voici un sujet éminemment tabou à traiter : l’Islam.

Dès que ce sujet est abordé, c’est un déchainement de passions et d’absurdités qui submerge tous débats.

Ceci écrit, il est vrai que de tous temps oser évoquer et pire critiquer une religion est et restera un crime philosophique et matériel inacceptable.

L’Occident qui ne voit rien, ne comprend rien et accepte tout, nage en plein délire et à part être islamisé n’a plus aucun avenir.

Sujet d’une rare sensibilité, l’Islam représente  une terrible menace pour notre monde judéo-chrétien selon la formule consacrée.

Il y a plus de huit cent millions de musulmans à travers le monde.

Leur message principal est : il n’y a qu’un Dieu. Un Dieu pour tous. Mahomet est son Prophète.

Ce qui en clair signifie qu’il n’existe aucune autre place libre pour une autre croyance.

L’Islam est une religion monothéiste qui remonte semble-t-il au premier siècle après Jésus-Christ.

Mais elle sera vraiment connue qu’à partir du septième siècle quand Mahomet aurait reçu des révélations divines.

Le Coran a été rassemblé en un livre unique sous le 3e calife, entre 644 et 646, 12 ans après la mort de Mahomet (en 632). Le regroupement du texte coranique dans un seul livre a été rendu nécessaire par l’expansion territoriale et les guerres.

Le livre sacré des musulmans est le Coran qui contient les dogmes, ce que le croyant doit croire et ce qu’il doit faire autant dans le domaine religieux que réel de la vie de tous les jours. Le Coran est le livre sacré contenant les préceptes à suivre à titre individuel et collectif.

Le Coran est le livre qui transmet la parole de Dieu à son prophète Mahomet par l’archange Gabriel.

Sa langue est l’arabe car c’est la langue par laquelle Dieu a révélé le Coran et les musulmans du monde entier prient en arabe même dans des pays, comme la Turquie  par exemple, où l’arabe n’est pas la langue locale.

Pour les islamistes, le Coran est l’ultime confirmation des écritures déjà révélées avant par la Bible, la Torah. C’est en fait un retour aux sources ce qui explique dans le Coran la présence de tous les personnages bibliques.

Les cinq piliers de l’islam constituent les obligations et les préceptes fondamentaux de l’islam, ils ne souffrent d’aucune dérogation pour tous les musulmans.

▪    Premier pilier : chahada, unicité de Dieu et prophétie de Mahomet,

▪    Deuxième pilier : salat, l’accomplissement des cinq prières quotidiennes,

▪    Troisième pilier : saoum, le jeûne du mois de Ramadan, 9e mois du calendrier lunaire musulman,

▪    Quatrième pilier : zakat, impôt obligatoire pour les Musulmans dont le taux est calculé de manière stricte, et qui est destiné aux franges pauvres de la société,

▪    Cinquième pilier : hajj, pèlerinage à la Mecque, au moins une fois dans la vie, si les conditions physiques et matérielles s’y prêtent.

Cependant, le degré le plus élevé de piété paraît découler de la foi, comme le spécifie le verset coranique: « La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Dieu, au Jour dernier, aux Anges, aux Livres et aux prophètes, de donner de son bien, quel qu’amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la Salat et d’acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu’ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux !

Venons-en au principal : « Les Frères musulmans ».

C’est le groupe numéro UN dans le monde qui a pris officiellement le pouvoir dans de nombreux pays qu’il a su islamiser

Citons les principales conquêtes des Frères : Egypte, Tunisie,  Soudan et bientôt la Syrie, l’Irak…

Leur doctrine n’est pas d’aujourd’hui donc il faut cesser le discours du « on ne savait pas » qui est une pure aberration.

Les Frères musulmans ont su s’adapter à notre monde occidental et vous avez pu le constater, ils s’habillent modernes. Finie la djellaba et les babouches, place au costume et aux Weston. Mais dans leur tête, l’idéologie est restée identique à celle du départ.

J’ai eu l’occasion de rencontrer des « Frères » et de dialoguer avec eux à plusieurs reprises.

Nos discussions furent toujours courtoises et amicales.

J’ai même réussi à faire venir des « Frères », responsables du mouvement, à rencontrer un ami Juif, connu en tant que tel, dans un grand hôtel parisien l’année dernière.

J’ai pu remarquer que, contrairement à nous, la solidarité est bien réelle chez eux et que ce n’est pas l’individu qui décide mais le groupe. Personne ne discute ensuite la décision collégiale. Ce qui est leur vraie force d’ailleurs.

L’origine des « Frères » se situe en Egypte. Cette association a été crée par Hassan el-Banna à Ismaïlia en 1928. L’effondrement de l’Empire Ottoman a favorisé la venue de l’association qui a eu l’idée de se poser en ennemi farouche de l’Occident et de son emprise laïque sur les peuples.

L’association veut instaurer la Charia dans un grand ensemble islamique autonome.

La mission de l’association des Frères musulmans est de faire renaître l’Islam. Vaste programme qu’elle a essaimé au fur et à mesure de son développement. D’abord au Moyen-Orient puis au Soudan et plus difficilement en Afrique du Nord, avant que la Tunisie ne tombe dans leur escarcelle.

A son premier congrès en 1933, l’association revendique quelques deux mille membres, et dix ans plus tard, en 1943, l’association compte CENT fois plus de militants, 200.000 environ.

L’idée de base est d’être une association non violente mais des exceptions notables ont été ouvertes comme le Hamas. Le fondement de l’association est la lutte contre l’Etat Juif d’Israël. La charte du Hamas est sans équivoque et son objectif principal est la destruction de l’Etat Juif d’Israël.

L’association des Frères musulmans s’opposera militairement au mouvement sioniste dès 1945 et bien entendu en 1948, à l’Etat d’Israël.

Le 28 décembre 1948, les Frères musulmans  assassinent le Premier ministre égyptien : Mahmud Fahmi Nokrashi.

Alors deux mois plus tard, le fondateur de l’association, Hassan el-Banna, est assassiné par les agents du Caire, le 12 février 1949.

Déjà l’Occident cherche dès les années 1950 à trouver un accord avec l’association, notamment les américains qui voudraient contrecarrer les pouvoirs de Nasser.

Première erreur de l’Occident qui n’a pas su évaluer l’exacte position de l’association et son danger potentiel.

Rassurez-vous, l’Occident en commettra d’autres du même acabit !

En 1954, Nasser se décide à dissoudre l’association.

En 1957, Nasser emprisonna plus de vingt mille militants de l’association.

En 1984, le pouvoir égyptien accorda à l’association le statut de groupe religieux mais avec interdiction de faire de la politique.

C’est à cette époque qu’un des leaders de l’association, Saïd Ramadan, il est aussi le gendre du fondateur, décide de s’installer en Europe. D’abord en Suisse puis très vite en Allemagne.

Saïd Ramadan se lie d’amitié avec François Genoud, lui-même converti à l’Islam, mais pour l’Histoire, ancien banquier du nazisme, exécuteur testamentaire de Goebbels et d’Hitler, financier du FLN en Algérie.

L’association aura alors l’habileté de présenter aux élections des candidats sans étiquette

En 1987, l’association crée sa branche armée : le Hamas.

Ce n’est qu’en 1970, lorsque Sadate qui a succédé à Nasser, décide d’utiliser l’association des Frères musulmans face à une extrême gauche montante que l’association reprend sa marche officielle.

L’Arabie saoudite aidera financièrement l’association et ensuite l’Iran se joindra à cette aide.

Dans les années 1990, l’association aura la clairvoyance de prôner la démocratie et ainsi de plaire à l’Occident, qui devient de plus en plus « ultralight » et qui n’y voit que du feu.

Les Frères publieront alors 3 manifestes importants :

Le premier portera justement sur « l’indispensable démocratie », le second sur les droits des minorités, notamment de « nos frères et compatriotes coptes » et le troisième concernant « le statut de la femme ».

C’est le départ de la modernisation de l’association.

Le reste vous le connaissez.

Vous le constatez tout ceci ne date pas d’il y a quelques jours ou quelques mois.

Alors quand notre ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’étonne de l’antijudaïsme des banlieues, c’est soit qu’il manque de culture, soit qu’il est mal informé soit les deux ensemble.

Alors quand la gauche feint la surprise, c’est vraiment se moquer du monde…

Mais franchement, à moins d’être parti quelques 60 ans hors du monde, il est impossible de ne pas voir cela.

Je trouve pour ma part scandaleux ce genre de procédés qui contribuent à créer et à développer cette haine antijuive sous un prétexte fallacieux qu’ils appellent antisionisme.

Certes Israël n’est pas exempt de reproches notamment en matière de communications. Là c’est un zéro pointé qu’il faut lui attribuer comme aux représentants de la communauté, qui font comme la gauche, minent de découvrir un « nouvel antisémitisme ».

La plus grande erreur d’Israel a été de croire qu’en laissant se créer une opposition, le Hamas, au Fatah, cela rendrait service. Les faits ont prouvé malheureusement le contraire.

Tout cela est bien pourri.

Je l’écris sans ambages ici, les arabes ont intérêt à vivre en bonne entente  avec les israéliens qui leur ont toujours apporté et leur apporteront paix et prospérité. Mais il me semble que nous sommes retombés dans l’époque sombre des croisades.

Personne n’en sortira indemne.

L’islamisme n’est pas, contrairement aux thèses de l’illusion multi culturaliste et « ultralight », un danger fictif, mais un danger immédiat et réel.

L’anéantissement de notre culture sera total.

Alexandre Goldfarb.

à suivre…

Chapitre 1 : https://observatoiredumensonge.wordpress.com/2012/07/11/bobards-pour-jobards-1/

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Copyright: Alexandre Goldfarb  pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  • Nous avons deux solutions:

La première, la plus utilisée, est de ne rien faire.

La seconde, la moins utilisée, est de faire.

A vous de choisir.

Moi j’ai choisi et je m’engage.

Rejoignez-moi en participant à la vie de mon blog.

Vous pouvez le faire.

Comment ?

C’est simple en commentant en direct sur le site les articles, en écrivant vos propres articles (dans ce cas à envoyer par mail à observatoiredum@orange.fr) et aussi en relayant à vos proches et à vos relations chaque article… Et aussi en devenant « suiveurs » du blog (c’est simple, c’est en bas de l’écran et un clic suffit !)

C’est à vous !

Merci.

Alexandre Goldfarb

retrouvez les autres chapitres :

Bobards pour jobards 1

et aussi

Borbards pour jobards 3

Bobards pour jobards 4